Institut Montaigne: rapport sur l’islam en France

Par Mercredi 21 septembre 2016 Permalink 7

L’institut Montaigne, think tank mondialiste de nos multinationales, s’est fendu d’un rapport sur les musulmans vivant en France rédigé par un musulman d’en haut. Dès les premières pages le rédacteur estime ses coreligionnaires à précisément 5,6% de la population française. 5,6%, ça veut dire environ 4 millions. Quand un rapport commence avec un chiffre aussi stupide, un mensonge aussi flagrant, on comprend tout de suite la philosophie qui l’anime! Minorer, minorer, il en restera toujours quelque chose!

Pour immédiatement dévoiler l’imposture de ce premier chiffre, il suffit de considérer le nombre de français en 1980, soit environ 51 millions et considérer le nombre de français aujourd’hui soit environ 66 millions. Les 15 millions d’écart ne viennent pas du taux de fécondité des françaises de souche qui probablement comme partout en Europe n’arrive pas au renouvellement des générations. La population juive de plus en plus discriminée a logiquement fui en masse notre territoire depuis cette époque. Il ne reste pour expliquer cette différence qu’en grande partie l’envahissement maghrébin et subsaharien organisé par les dirigeants qui se sont succédé. Donc le rapport commence en minorant la réalité. 12 à 15 millions de musulmans correspondraient bien mieux à la vérité sociologique du pays; il suffit de se rendre dans n’importe laquelle de nos grandes villes pour s’en apercevoir.

Il reste dans ce rapport des pourcentages, des fractionnements. Participent-ils de la même logique? Probablement mais déjà par eux-mêmes ils sont très inquiétants. Par exemple deux tiers des musulmans hommes et femmes mélangés sont favorables au port du voile mais deux tiers des musulmanes déclarent ne l’avoir jamais porté. En ajoutant 2 et 2 ce que le rapport ne fait pas, on voit tout de suite que le port du voile est donc une directive masculine et sexiste. Le rapport dit aussi que les musulmans aiment dorénavant se marquer socialement au travers de la nourriture halal. Il s’en suit évidemment la revendication du halal dans toutes les cantines. Un tiers des hommes ne fait pas la bise à une femme. Un tiers des musulmans refusent de se baigner dans une piscine mixte. Pour le moment, il n’y en a qu’un sur dix qui n’écoute pas de musique. Les jeunes plus particulièrement cherchent à s’affirmer par « une dynamique de réaffirmation de leur identité religieuse ». L’avenir risque donc d’être sombre.

La fracture de la société française apparaît dans toute son horreur quand ces chiffres sont exprimés en millions.. 4 à 5 millions de gens vivant en France refusent de se baigner dans une piscine mixte, autant refusent d’embrasser sur la joue une personne de sexe opposé, autant exige le port du voile, etc, etc… Ces gens ne sont alors pas des laïcs et leur approche de la loi française s’en ressent: ils préfèrent la charia.

Le rapport de l’Institut Montaigne se veut évidemment optimiste car il faut bien dédouaner nos « élites ». Un islam français est possible, proclame-t-il. Pourtant tout montre le contraire et en particulier les jeunes musulmans qui semblent penser au contraire qu’une France islamique est possible.

Frédéric Le Quer