Incendies et traitement médiatique

Par Mardi 3 janvier 2017 Permalink 3

Nos chances pour une nouvelle Europe si l’on en croit le traitement médiatique qui leur est faites, ces chances qui viennent de loin depuis quarante ans, si diplômées, toutes ingénieurs ou docteurs en tout ce que vous voulez, si pratiquants d’une belle religion de paix, si ouvertes à l’autre et si peu misogynes, s’en sont données à cœur joie cette année partout dans l’Union Européenne. Les feux de la Saint Sylvestre éblouissent le monde entier tant ils démontrent l’amour des immigrés pour leurs pays d’accueil!

La Haye, capitale des Pays Bas, a connu une joyeuse soirée avec une grande attaque concertée à l’encontre des forces de l’ordre, des pompiers, des médecins, des infirmiers à la manière, dixit, « de la Suède ou de la France ». La France justement a probablement battu tous les records établis depuis 20 ans en matière de feux de voitures avec les habituels suspects de plus en plus efficaces. Le mieux étant de ne pas provoquer des gens si cordiaux qu’il serait dommage de les transformer en malheureuses victimes d’horribles brutalités policières, notre gouvernement préfère, à l’instar du chomage, trafiquer les chiffres plutôt qu’empêcher les exactions. Les policiers interdits de faire leur métier par les dirigeants politiques en sont réduits à recenser les véhicules détruits. Mais même pour cela, trop de zèle est très mal considéré par la hiérarchie et il est en revanche bien vu de faire preuve de discernement sur le façon dont le véhicule a été détruit pour ne surtout pas décompter les victimes collatérales.

Nos médias ont renoncé à faire état objectivement de la dégradation des conditions de vie pour les européens en général. Leur traitement de tous ces incendies est lamentable, entièrement à la remorque de ce que dévoile internet. L’information qui compte pour eux n’est pas celle qui importe à ceux qui les écoutent. L’information qui compte pour eux est celle qui éloignera ceux qui les écoutent de leurs préoccupations. L’information qui compte pour eux est celle qui aura un caractère persuasif pour propager des idées mondialistes. Les médias grands publics sont tenus par une laisse avec à l’autre bout le pouvoir, tous les pouvoirs qu’ils soient politiques ou économiques. Mais leur refus de relater la réalité des choses les aveugle, explique leurs continuelles erreurs de l’année 2016 et expliquera celles qu’ils ne manqueront pas de faire au cours de l’année 2017.

Frédéric Le Quer