HSBC, des chiffres à donner le tournis

Par Samedi 14 février 2015 Permalink 13

Le scandale concernant la banque HSBC est forcément à l’échelle planétaire puisque au moins 8% de la richesse des pays industrialisés partent dans les paradis fiscaux. Il s’agit de l’une de ces banques appelées au commencement too big to fail, puis passée une étape, too big to jail et enfin maintenant définies comme too big to manage!

HSBC n’a jamais vraiment oublié ses origines qui la voyait naître en extrême orient en mettant ses compétences au service du commerce florissant de l’opium après la victoire britannique sur la Chine. Si moralement déjà son activité était condamnable, elle est devenue illicite sur bien des points. Et comme pour toute bonne banque ce sont les chiffres qui sont fantastiques!

106 000 personnes morales ou physique à travers le monde, évidemment  le gratin politique, sportif, du show biz, des affaires et du crime international, ont eu recours au système d’évasion fiscale de la banque. L’histoire des trafiquants de drogues qui blanchissaient l’argent, est particulièrement emblématique puisque la justice américaine parfaitement au courant n’a jugé bon que de donner à HSBC une simple amende de 1,9 milliards de $ en renonçant aux poursuites pénales.

180 milliards de $ ont  été dissimulés au fisc de leur pays d’origine avec l’aide de la banque

30 000 comptes ont été créés par HSBC PB, selon certaines preuves, pour fins d’évasion fiscale, et pour faciliter d’autres activités illicites.

Ces chiffres impressionnants montrent une fois encore que les multinationales et en particulier les banques sont bien plus puissantes que les états (par exemple le PIB de la Russie ne correspond qu’aux deux tiers de la richesse d’HSBC!).

Mais incriminer seulement une banque anglo saxonne serait avoir la vue courte. En France, la BNP a 170 succursales dans les paradis fiscaux. En France, la Société Générale a 139 succursales dans les paradis fiscaux. En France, le Crédit Agricole (banque mutualiste!) a 133 succursales dans les paradis fiscaux. Si certains demandent « Et Dieu dans tout ça? » d’autres plus prosaïquement peuvent questionner: « Et la démocratie dans tout ça? »

Frédéric Le Quer