Henri Lebasque (1865-1937)

Par Samedi 26 novembre 2016 Permalink 5

Quand on dit Henri Lebasque, le monde de la peinture du commencement du XXe siècle, vient à l’esprit. Post impressionnisme, fauvisme, pointillisme sont les tendances de l’art figuratif de ces décennies. Ancien élève aux beaux arts de Bonnat, les relations du peintre s’appellent Pissaro, Luce, Signac, Bonnard, Matisse, Manguin, Denis, Kissling…

Henri Lebasque, né dans une famille de tonnelier du Maine et Loire, s’attache tout au long de sa carrière à représenter la douceur de vivre, des intérieurs bourgeois, des étés ensoleillés de la côte atlantique à la Méditerranée. Lebasque est un chat: il cherche partout le confort. L’homme aime sa famille, ses enfants, sa peinture dont le style évolue certes avec les années, mais qui s’ancre dans des représentations où le bonheur d’une existence calme, sereine est mis en exergue. Ses filles sont ses modèles préférés. Ses paysages fourmillent de plages égayées de tentes et de promeneuses sur le sable qu’on devine chaud grâce à sa palette, tout habillées, abritées d’une ombrelle. Chez Oger Blanchet svv à Drouot, la toile ci-dessous « La plage de Morgat » 60 x 80 cn rélisa 67500 € le 5 juin 2015.sam_2338

A Saint Tropez ou au Canet où il achète sa demeure à coté de celle de son ami Bonnard, ce sont les scènes à l’ombre du soleil, dans un patio ou dans une pièce de la maison avec l’une de ses fille occupée sagement qui ont sa préférence. Ci-dessous « Nono (sa fille) à l’aquarelle » St Tropez vers 1915 65 x 59 cm vendu près de 170 000 € à Drouot chez Audap-mirabaud svv le 8 décembre 2014. sam_2339

Les gens heureux n’ont pas d’histoire, mais la peinture de l’artiste demeure une bouffée d’optimisme, une pose anti stress qui fait rêver.

L’artiste n’est pas rare dans les ventes aux enchères et se vend en général très bien. En une, « Jeune femme à son ouvrage », huile sur toile signée 73 x 92 cm s’est vendue à Versailles le 18 mai 2014 chez Eric Pillon svv pour 123 000 € frais compris.

Cette semaine, le 22 novembre 2016 Henri Lebasque fit à Drouot avec « le nu au collier de perles » ci-dessous 46 x 33,5 cm environ 36 000 € frais compris.sam_2328

Frédéric Le Quer