Hans Hartung (1904-1989)

Par Dimanche 4 octobre 2015 Permalink 16

Dès ses débuts en 1922 Hans Hartung rejette la peinture figurative. Ses études à Leipzig puis à Munich l’amènent très vite à exposer en 1931. Taches d’encre et lignes noires d’inspiration rembranesque peintes à l’aquarelle ou agrandis au carreau sur des toiles comme pour les peintres de la renaissance distinguent alors son style fait d’abstraction lyrique.

L’année suivante il quitte l’Allemagne où il se refuse de retourner après la prise de pouvoir de Hitler, pour s’installer à Paris et en 1944 il s’engage dans la Légion étrangère où blessé, il est amputé de la jambe droite. En 1945 il est naturalisé français. Croix de guerre, légion d’honneur, médaille militaire, c’est un héros.  A cette époque, il laisse passer sa souffrance au travers de toiles faites de hachures et d’arabesques de couleurs brunatres ou noires. Alain Resnais réalise un court métrage sur l’artiste en 1947.SAM_0851

En 1960 Hans Hartung reçoit le grand prix de la biennale de Venise. Il travaille sur de grands formats à l’acrylique. sa peinture est physique , violente avec des touches rapides qu’il gratte ou qu’il griffe. Il conçoit ses outils tels les pistolets, les rouleaux de typographe, les sulfateuses, les compresseurs, les tuyaux d’arrosage… Ci-dessous, acrylique sur toile (50x81cm) de 1969 vendu à Cannes chez Besch svv le 20 avril 2014, 69 000 €SAM_0854

Partout dans le monde son oeuvre est l’objet de rétrospective. En 1977, il est élu à l’académie des beaux arts de l’Institut de France. Même la poste française émet un timbre reproduisant l’un de ses tableaux. En 1989, Hans Hartung meurt à Antibes.

Deux autres exemples de prix lors de ventes aux enchères récentes:SAM_0852Ci-dessus, acrylique et pastel sur carton baryté, 52x75cm, 1974, vendu à Cannes en 2013 37200€SAM_0853 Ci-dessus, acrylique sur toile de 1973, 100x73cm, Cannes, svv Besch, avril 2014, 52 710€

Frédéric Le Quer