Gustave Loiseau, hier à Drouot

Par Jeudi 6 octobre 2016 Permalink 7

C’est lors d’une vente courante organisée par Audap-Mirabaud svv à Drouot que Gustave Loiseau, le peintre post impressionniste aimant particulièrement transcrire sur ses toiles des effets atmosphériques, trouva hier, 5 octobre 2016, preneur avec la toile en une (à peu près 30 x 30 cm) à 10 600 € + les frais, soit environ 13 250 €. Le négoce s’est fait une joie d’acheter cette oeuvre sans le moindre certificat d’authenticité comme le commissaire priseur le stipulait avant les enchères mais qui laissait peu de doute sur le fait qu’elle ait bien été peinte par l’artiste. Il va sans dire que si les héritiers avaient fait l’investissement d’obtenir les documents ad hoc, l’oeuvre se serait retrouvée dans une vente cataloguée et aurait attiré les particuliers du monde entier.

Gustave Loiseau se voit aider au début de sa carrière par le marchand Durand-Ruel qui lui achète ses œuvres. Héritant d’une somme d’argent le rendant plus libre, il part participer un temps à l’aventure de l’école de Pont Aven. L’oeuvre vendue hier est probablement un exemple de cette période.

L’artiste est attiré par l’élément aquatique: les fleuves et les rivières comme l’Eure, l’Yonne, l’Oise, la Seine, l’inspireront le reste de sa carrière. Il travaille en plein air et s’efforce de rendre le rayonnement de la lumière au travers des petites touches nerveuses caractéristiques de sa peinture.

Citons pour finir une autre enchère lors d’une vente chez Périgord Enchères svv du 30 juin 2013! Le résultat de l’adjudication fut de 42 000 € frais compris. La rue de village ci dessous (50 x 61 cm) porte au dos sur le chassis une référence « Durand Ruel 13721″sam_2004

Frédéric Le Quer