Grève et manif, ça, c’est la France!

Par Mercredi 9 mars 2016 Permalink 4

Aujourd’hui la SNCF et la RATP sont en grève. C’est une antienne bien connue qui voit les salariés les mieux lotis emmerder ceux qui doivent travailler pour vivre. Si le mouvement devait aller trop loin, comme d’habitude, l’état avantagerait encore un peu plus ces gens au mépris des autres. Avec quelques billets, ces fonctionnaires sont faciles à calmer bien qu’ils coûtent très chers à la communauté! Le prétexte est une histoire de conditions de travail qui n’a que peu de chance de tourner en soulèvement populaire.

Demain, les retraités sont invités à se mobiliser pour leur pouvoir d’achat. Cette catégorie de gens ne finira pas non plus en balançant des pavés sur les CRS! Même pas la peine pour le gouvernement de céder sur quoique ce soit. Les plus dynamiques manifesteront peut-être. Les autres continueront à faire la queue des heures en mairies pour grappiller un peu d’aides sociales. Ils ne sont pas les plus à plaindre.

Il reste  la manifestation des lycéens et des étudiants à 11 heures à Nation et à 14 heures à République accompagnée par celle prévue à l’appel des organisations syndicales devant le siège du MEDEF  allant vers le Ministère du travail, puis rejoignant la manifestation organisée par les organisations de jeunesse et les syndicats étudiants et lycéens place de la République à 14h. Personne ne sait le nombre de personnes qui s’engageront pour mettre à bas la réforme El Khomri. Voulue par Bruxelles dans le cadre de la monnaie unique, le gouvernement aura bien du mal à y renoncer, sauf de faire voler en éclat ce qui reste de l’Union Européenne. Si la contestation est forte, le risque est potentiellement insurrectionnel. Les beaux jours vont arriver, les inactifs sont nombreux, les étudiants sont conscients que leur avenir est bouché, quant aux lycéens ce sera toujours l’occasion de faire les cons!

Le gouvernement est faible, très faible. Les chefs militaires et, dans une moindre mesure, les chefs de la police, de plus en plus déboussolés par la tournure sociétale que prend la France, sont de moins en moins disposés à le soutenir. La crise économique va s’accentuer au niveau du réel, du ressenti, les cours de bourses manipulés ne veulent rien dire maintenant. Ce jour est peut-être le commencement d’une révolte populaire. Hollande et ses sbires en tremblent. Le MEDEF fait donner ses médias pour endormir la population. Guerre de propagande avant guerre civile?

Frédéric Le Quer