Gouvernement à l’assise démocratique défaillante

Par Jeudi 18 mai 2017 Permalink 3

Emmanuel Macron n’a obtenu l’adhésion que de 4 français sur 10 lors de la présidentielle. Et encore, dans les quatre une bonne partie votait contre Marine Le Pen. Son gouvernement, malgré des médias en pâmoison, reflète en fin de compte assez bien cette assise démocratique défaillante.

Nicolas Hulot, l’idole de ses pairs, les animateurs télé, fait le buzz! Celui qui fut battu dans les primaires écologistes, pour la présidentielle de 2012, par Eva Joly devient ministre d’état. Eva Joly, souvenons-nous en, avait recueilli au premier tour 2,31 % des suffrages. Autant dire que ce Hulot ne représente quasiment personne tout en étant très prisé dans un cercle très très éloigné des français.

Bruno Le Maire avait décidé de compter ses partisans lors des primaires de droite, il y a quelques mois. Toutes les émissions politiques s’émerveillaient jusque là de ce petit génie en lettre moderne, premier à l’agrégation. Lors de la campagne, au lieu du renouvellement qu’il devait représenter, les électeurs de droite ont perçu un homme sans conviction, bien plus attaché à la forme qu’au fond. Son background en faisait un sophiste et certainement pas un homme d’état. Résultat, il obtint 2,4% à la primaire. Aujourd’hui, il part chez Macron à l’économie, neuvième dans l’ordre protocolaire des ministres. Soit l’économie n’intéresse pas le président de la république, soit Le Maire est là pour le décor…

Citons aussi Bayrou qui ne s’est rallié à Emmanuel Macron que parce qu’il a vu qu’il ferait moins de 10% à la présidentielle. On peut dire qu’il a fait battre Fillon. Ce politique se plait plus dans le rôle d’Exterminator que dans celui du bâtisseur. Son pouvoir de nuisance maintient en vie ce très vieux briscard. Rien de neuf à espérer. Peut-être alors trouve-t-on le renouvellement du coté de son bras droit, Marielle de Sarnez, l’âme damné des plateaux télé! C’est ainsi qu’on la connait. Elle prêche inlassablement la bonne parole bruxelloise dans tous les studios de France et de Navarre. Mais à part son statu médiatique sa notoriété est nulle.

Sinon, apparemment, sans Le Drian point de salut! Quant à Collomb à l’intérieur, vu ce qu’il a fait de la banlieue lyonnaise, cela promet pour la France… Enfin les 17 autres ministres ou secrétaires d’état, à part la championne d’escrime, sont encore moins connus que Marielle de Sarnez! On n’en parlera que si l’occasion se présente et en 3 semaines c’est loin d’être sûr…

Frédéric Le Quer