Georges Mathieu (1921 – 2012)

Par Samedi 3 juin 2017 Permalink 3

Georges Mathieu est un peintre populaire au sens noble. Sur la scène artistique depuis 1942, il contribue à la reconnaissance à Paris des grands artistes américains d’après guerre comme Tobey, de Kooning, Gorky et Pollock. Mais son oeuvre en fait avant tout l’un des ténors de l’abstraction lyrique. L’intellectuel construit une dialectique entre son travail picturale et sa pensée. Qui est apparu en premier : l’œuf ou la poule?

L’artiste cherche de nouvelles manières de transcrire ses émotions, sa métaphysique, sur la toile. Il rejette les pinceaux pour étaler ses couleurs directement au tube ou avec le pouce. Les calligraphies deviennent son mode d’expression privilégié en peinture. En une, huile sur toile titrée Séthon, 1967 adjugée le 29 novembre 2013 chez Kapandji-Morhange svv 168 750 €.

L’honneur de Georges Mathieu est de chercher à introduire le beau dans la vie quotidienne. Du Logo d’Antenne 2 à la pièce de 10 francs (voir ci dessous), le public s’habitue à son mode d’expression, à son exigence graphique, s’en même s’en apercevoir. Il met ainsi l’art à la portée des moins intéressés.P1040971

Concernant le marché de l’art, le peintre après sa mort reste bien prisé. Ci-dessous, vendue le 9 février 2014 chez Le Floch svv à St Cloud, l’huile sur toile, 60 x 92 cm, fit 47 120 €.SAM_3792

Enfin signalons cette huile sur papier intitulée Rouge et noir, 94 x 60 qui chez Ferri à Drouot le 12 décembre 2014 fit 26 000 €.SAM_3794

Frédéric Le Quer