Formation des imams: une blague

Par Vendredi 2 septembre 2016 Permalink 3

La formation des imams est une antienne qui sert de justification à tout et principalement à faire en sorte que l’état batte sa coulpe une fois de plus. Il n’en fait pas assez, il ne remplit pas sa mission qui concourrait d’après le gouvernement à éviter la radicalisation des musulmans vivant en France. Pour ce faire l’inénarrable Cazeneuve veut « un enseignement de haut niveau en islamologie rigoureusement laïc ». Laïc! Cherchez l’erreur!

Mais comment cela se passe-t-il dans un pays comme la Chine qui compte officiellement vingt millions de musulmans? Le pays qui garantit la liberté de culte a une province, le Xinjiang, dans laquelle la religion dominante est l’islam avec dix millions de musulmans. Les tensions interethniques sont permanentes avec des centaines de victimes depuis 2009. Alors le gouvernement central forme des imams issus de générations de patriotes. Seulement ces imams n’ont pas autant d’influence que les irréguliers qui après avoir voyagé en Turquie ou dans les pays arabes prêchent leur bonne parole. Il s’en suit des disputes théologiques à l’intérieur de l’islam et l’état central impose des restrictions pour tenter de maintenir l’athéisme officiel. En clair la formation des imams communistes comme certains les appellent n’a rien apporté. Le radicalisation gagne de plus en plus de terrain.

Gageons qu’elle n’apportera rien non plus en France car l’islam n’est véritablement soluble que dans une république islamique. Les gens de bonne foi seront vite dépassés par les extrémistes venus d’ailleurs au discours séduisant. Le salafisme conquiert les esprits des immigrés musulmans et de leur progéniture. La formation des imams n’est qu’une idée pour distraire la population d’un problème qui restera irrésolu: y a-t-il vraiment de la place en France pour l’islam? Probablement pas si on veut que le pays reste laïque.

Frédéric Le Quer