La FED et quelques pays du monde

Par Jeudi 18 septembre 2014 Permalink 7

Partout les chiffres économiques égrainés au fil des jours prennent dans un monde chancelant une importance considérable. Si tel ou tel rassure, d’autres nombreux prédisent pour les populations des lendemains difficiles. Après la réunion de la FED, présidée par Janet Yellen, un petit tour d’horizon des grandes économies peut éclairer les mois à venir.

La Chine passe probablement sous les 7% de croissance annuelle compte tenu de la forte baisse de la consommation électrique au niveau national. Les investissements étrangers ont baissé au mois d’août: des considérations géopolitiques en sont peut-être la raison.

Le japon voit ses exportations et ses importations diminuées suite au tassement de la demande intérieure. Le déficit de la balance commerciale se réduit de 2,4%. Dans une économie qui se rétracte, il est difficile de voir les bienfaits de la politique monétaire de Shinzo Abe. A la fois la sortie de la déflation est difficile mais en même temps la politique d’impression de billets est telle que le risque hyper inflationniste existe bel et bien dans ce pays où la dette avoisine les 240% du PIB!

La BCE voudrait pourtant bien marcher dans les pas de ses collègues nippons mais l’Allemagne joue les empêcheurs de tourner en rond! Des banques comme la BNP ou la Société Générale vont quand même pouvoir rouler leur dette en empruntant à la BCE grâce au TLTRO de Mario Draghi. Par ailleurs, la France décide de totalement ignorer les règles budgétaires européennes: l’attitude met à l’évidence en péril la zone €.

Les Etats Unis, enfin, avec la réunion  de la FED hier, montrent des prévisions de croissance revues à la baisse. Janet Yellen va maintenir sa « politique accommodante » de taux zéro sine die, ce qui en fait ne surprend personne! Les rachats d’actifs s’arrêteront cependant bien le mois prochain… jusqu’à la prochaine fois! Pas d’inflation en vue, les prix à la consommation ont même baissé en août de 0,2%! Aucun frémissement non plus concernant une hausse salariale… Une reprise américaine bien décevante mais que les marchés applaudissent en battant record sur record…

Malgré les risques géopolitiques, la baisse des prix du pétrole continue et montre clairement que la situation économique mondiale reste bouchée. Aucune franche reprise n’est prévue pour 2015 ni aux Etats Unis, ni en Europe, ni en Chine.

Pour terminer, dans l’actualité franco-française, sur un plan socio-économique, le ministre de l’économie M. Macron a dû s’excuser pour avoir mentionné l’illettrisme des ouvrières d’usine en province. « Le premier qui dit la vérité, sera exécuté… ». Cette population, grandie dans des sous-préfectures, entre dans l’usine du coin vers 18 ans. Son niveau scolaire est à peu prêt nul. Elle attend tout de l’entreprise et ne craint pas en contrepartie les taches répétitives à venir pendant 40 ans! Des capacités intellectuelles limitées sont les conditions nécessaires à cette vie dont les perspectives sont réduites. Ce jeune banquier tout feu tout flamme devrait prendre des leçons de démagogie chez ses collègues du gouvernement…

Frédéric Le Quer


 

 

7