Eugène Boudin (1824-1898)

Par Samedi 26 août 2017 Permalink 1

Les tableaux d’Eugène Boudin surnommé « le roi des ciels » par Jean Baptiste Corot contribuent à la naissance des œuvres impressionnistes. Le peintre est obnubilé par la lumière et ses touches portées sur la toile de manière de plus en plus vives au fur et à mesure de sa carrière, contribuent à capter l’instant, un moment d’éclairage entre rayons de soleil, stratus et cumulus. La ferme Saint-Siméon, auberge des hauteurs de Honfleur dans laquelle Eugène Boudin est le premier à prendre ses habitudes à partir de 1854, va un peu jouer le rôle du Bateau-Lavoir un demi siècle plus tard. Cette ancienne léproserie, aujourd’hui hôtel de luxe, voit débarquer à cette époque la fine fleur de ce qu’on appellera plus tard les impressionnistes. Monet, caricaturiste à l’époque, se laisse embarquer par son mentor séduit par son coup de crayon, pour peindre avec lui sur le littoral. La soif de lumière d’Eugène Boudin va ainsi contaminer une jeune génération d’artistes qui formeront l’un des plus importants mouvements de l’histoire de l’art.

Autant dire qu’avec de telles références, Eugène Boudin est un peintre très prisé. Des résultats élevés viennent saluer sa présence fréquente dans les ventes à l’encan. Rien qu’entre mai et juillet dernier, la Gazette Drouot fait mention à quatre reprises des tableaux de l’artiste dans différentes ventes. L’huile sur panneau en une, 30,5 x 48 cm, « Les quais du Havre », fit chez Leclere-maison de vente ovv à Drouot le 7 juin 2017, 191 400 €. Ci-dessous, le 7 juin chez Honfleur enchères ovv, l’huile sur panneau, « Voiliers à quai », 27,6 x 22 cm est adjugé 52 445 €.SAM_4215

Signalons aussi chez Doutrebente ovv à Drouot cette vue de Dieppe ci-dessous, huile sur panneau, 32 x 46 cm, estimé lors de la vente du 19 mai dernier entre 20 000 et 30 000 €.IMG_0332

Enfin signalons ce marché de Trouville peint en 1876 à l’huile, sur panneau, 33 x 41 cm estimé entre 60 000 et 90 000 € par le cabinet Brame-Lorenceau expert en vue de sa mise en vente à Drouot en juin dernier.IMG_0333

Frédéric Le Quer