Enchère inattendue à Drouot

Par Mercredi 6 juillet 2016 Permalink 3

Chez Audap Mirabaud SVV qui organisait une vacation listée hier après-midi, une enchère concernant un lot chinois vint sortir les spectateurs de la torpeur ambiante. A priori pas de quoi se relever quand le commissaire priseur décrit un lot dont l’estimation tourne autour de 50 €: Chine, sceau stéatite (?) de forme ovale à décor de deux dragons pourchassant la perle dans les nuages. Haut: 9,5 cm Larg: 11 cm. Petits accidents.

On peut évidemment remarquer le point d’interrogation après « stéatite », une roche très tendre composée de talc. L’expert avait un doute qu’il ne chercha pas à lever. Le travail extrêmement fin pratiqué pour ce sceau lui fit dire qu’il ne pouvait s’agir que d’une roche tendre. Mais il remarqua justement cette belle sculpture et présenta de nombreuses photos de l’objet dans le catalogue ce qui pour un lot à 50 € pouvait mettre la puce à l’oreille. Les connaisseurs chinois ne s’y trompaient et ce petit lot entraînait la participation de plusieurs téléphones. Alors le feu des enchères dura longtemps, très longtemps, ce fut même des rafales à n’en plus finir qui se terminèrent enfin à 340 000 € plus les frais, soit environ 425 000 € frais compris! Il ne fait pas de doute que le sceau probablement impérial va repartir en Chine.IMG_20160705_151926

Concernant les décors de ce sceau on peu dire grâce à Wikipedia que dans la mythologie chinoise la principale source du pouvoir réside dans une grosse perle (en réalité une boule de cristal) que le dragon cache sous les replis de son menton ou dans sa gorge. Cette perle est souvent synonyme de bonheur, d’abondance, de sagesse ou de connaissance pour celui qui la possède.Tous les empereurs de Chine ont régné sous le signe du dragon, et ils étaient même considérés comme « Fils du Dragon » ayant reçu le « mandat du ciel ». La « Perle du Dragon » désigne d’ailleurs la sagesse de l’empereur, la perfection de sa pensée et de ses ordres. Mao Zedong aurait dit un jour : « on ne discute pas la perle du dragon », signifiant de la sorte que la perfection ne peut être connue, ou simplement qu’il n’était pas souhaitable que sa pensée soit remise en cause.SAM_1589

SAM_1592

Le dragon et sa perle ont donc encore frappé hier et nul doute que cette enchère sera synonyme d’abondance pour le vendeur.SAM_1594

Frédéric Le QuerSAM_1591