Deux Davos commencent

Par Mercredi 24 janvier 2018 Permalink 1

Deux Davos vont résonner à travers le monde dans les jours prochains.

D’abord l’habituel, celui des banquiers centraux, des patrons de multinationales et de la cohorte des leurs affidés qui débitent ce qu’on leur a dit de dire. Et ce qu’ils vont nous dire est du foutage de gueule pur et simple: Attention à l’endettement! Comment ces gens osent après avoir mené une énorme expérience de Quantitative Easing sans précaution, sans réflexion sur les effets secondaires qui viendront un jour ou l’autre, dans la précipitation, pour sauver la classe sociale qui est la leur, lui éviter la ruine, lui éviter de payer la note correspondant à ses erreurs en les faisant payer par le peuple, comment ces gens osent donc dire après aux états d’un air supérieur, de suivre une politique de rigueur, i. e. faire que le peuple se serre la ceiunture? Et comment se fait-il que des Macron, le doigt sur la couture du pantalon approuvent ces consignes et cherchent à les mettre en pratique? Il s’agit d’un scandale comme aurait dit dans le temps Georges Marchais! Mais Davos est par sa nature même une insulte aux citoyens du monde.

Ensuite l’inhabituel avec la venue attendue de Donald Trump. La pensée du président américain, sans lui faire insulte, n’étant probablement guère charpentée, mais en revanche son sens de la communication étant incontestablement un exemple du genre, son apparition, dans ce lieu où il sera probablement très à l’aise, y ayant au cours de sa vie côtoyé tout le monde, son apparition donc peut être l’occasion de quelques tweets meurtriers de sa part dont on peut déjà à l’avance se délecter. Il va emmerder la bien pensance et c’est toujours réjouissant. Pas certain qu’il est un grand pouvoir sur la marche du monde économique mais son attitude négative vis à vis de la mondialisation, et c’est bien pour ça qu’il a été élu, va faire trembler sur leurs bases tous ses apôtres réunis au forum économique mondial.

Frédéric Le Quer