Des ministres en sursis

Par Jeudi 1 juin 2017 Permalink 4

Deux ministres sont actuellement visés par des enquêtes judiciaires: Marielle de Sarnez et Richard Ferrand

Concernant la véracité de la dénonciation d’une élue Front National à l’encontre de Marielle de Sarnez, la piste la plus intéressante est livrée par Corinne Lepage en 2015 dans son livre « Les mains sales »: « Lorsque j’ai été élue au parlement européen, le Modem avait exigé de moi qu’un de mes assistants travaille au siège parisien. J’ai refusé en indiquant que cela me paraissait d’une part contraire aux règles européennes et d’autres part illégal. (…) Ainsi durant cinq ans, la secrétaire particulière de François Bayrou a été payée… par l’enveloppe d’assistante parlementaire de Marielle de Sarnez sur fonds européens ».

Autant dire que la pasionaria du Modem sévissant sur les plateaux de télé a du mouron à se faire!

Concernant l’affaire Ferrand, après que le Parquet National Financier ait courageusement décidé de se déclarer incompétent bien que François Hollande ait dit à l’époque de sa création qu’il pouvait agir sur les affaires de corruption, deux associations sont en pointes pour ne pas enterrer la situation.

– Anticor, association contre la corruption et pour l’éthique en politique, s’est résolue à adresser, le 30 mai 2017, au Parquet de Brest, une plainte contre X pour abus de confiance (info datée du 1er juin sur le blog de l’association). « Anticor estime qu’une enquête est nécessaire pour déterminer si la convention passée avec la société civile immobilière (SCI) dénommée Saca était dans l’intérêt des Mutuelles de Bretagne ou dans l’intérêt de la compagne de M. Ferrand. Si, au terme de l’enquête, il apparaît que l’objectif était l’enrichissement d’une proche de M. Ferrand, le délit d’abus de confiance est susceptible d’être constitué. »

– FRICC, Front républicain d’intervention contre la corruption, estime par l’intermédiaire de son avocat Joseph Breham, « qu’une enquête doit être menée » après les informations du Canard Enchaîné. L’association a décidé de porter plainte.

L’affaire Ferrand est si brûlante que le parquet de Brest retourne ce matin sa veste et ouvre finalement une enquête préliminaire « pour lever les incertitudes qui pèsent sur le dossier ».

La démission de Richard Ferrand et Marielle de Sarnez n’est probablement qu’une question de jour. Après la démission de Bruno Le Roux en début d’année et la difficulté évidente qu’il y a eu pour Emmanuel Macron de former un gouvernement qui semblait composé de gens pas trop malhonnêtes, la question qui se pose dorénavant est de savoir si la classe politique française est plus ou moins corrompue que celle du Brésil ou de la Corée du sud. Les bookmakers londoniens vont bientôt devoir donner une cote!

Frédéric Le Quer

PS: Si Fillon avait balancé ses petits copains à l’époque dont, comme ex premier ministre, il n’ignorait forcément pas les magouilles, il serait président de la république aujourd’hui!