Des étrangers chouchoutés

Par Mercredi 22 juillet 2015 Permalink 22

La grande préoccupation du gouvernement est l’hospitalité due aux étrangers qui viennent en France. De nouveaux droits aux demandeurs d’asile viennent d’être accordés définitivement, le 15 juillet dernier, par le parlement, qui apparaissent d’autant plus généreux que ces gens ne seront quasiment jamais raccompagnés à la frontière (seul 1% le serait d’après la cour des comptes). Accès privilégié à la CMU de base et complémentaire ou droit à l’aide médicale d’état qui prennent en charge le patient à 100%, allocation dès la demande de 340,50€ par mois qui augmentera en fonction de la situation familiale, droit à un hébergement, scolarisation des enfants à partir de 3 ans… Bref des personnes à qui leur propre pays n’a jamais rien offert bénéficient de conditions d’accueil en France tout à fait exceptionnelles.

Mais non content de cette générosité, le gouvernement ne s’arrête pas en si bon chemin et décide l’examen d’un projet de loi cette fois concernant les droits des étrangers (ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres…) qui sont plusieurs millions sur notre sol non compris le chiffre correspondant à celui des réfugiés! Plusieurs millions car personne n’est véritablement capable de dire combien… L’objectif est principalement administratif mais gageons qu’il en découlera automatiquement des avantages en espèces sonnantes et trébuchantes. Ce projet est examiné dans un hémicycle pratiquement vide, nos élus rechignant à s’y présenter pendant la période estivale!

La France sera cette année à 4% de déficit budgétaire. La dette de l’état s’est emballée de 37,1 milliards d’euros et celle de la sécurité sociale de 15,8 milliards d’euros en ce début 2015. La dette publique française passe donc à 97,5% du PIB, soit une ardoise de 31500€ par français.

L’Allemagne que les médias aiment à donner en exemple pour sa politique migratoire, connaît actuellement une recrudescence des attaques à l’encontre des foyers de réfugiés: une par jour quand même est à déplorer! Au sein du personnel politique les propos contre l’immigration se multiplient. François hollande va pouvoir lors de la prochaine réunion franco allemande donner enfin des leçons à Angela Merkel. Elles porteront sur l’accueil, la générosité sans compter, la convivialité…

Frédéric Le Quer