Des chiffres en rapport avec le terrorisme

Par Samedi 19 août 2017 Permalink 1

Leur terrorisme nous tue. Nos guerres les ravagent.

733 158 à 1 446 063 morts représentent le bilan des victimes civiles de la deuxième guerre du golfe (selon une étude scientifique de l’institut britannique ORB publiée le 28 janvier 2008).
10 000 morts environ résultent de l’intervention militaire en Libye.

70 à 80 personnes auraient été tués par les armes chimiques de Bachar el Assad d’après certains occidentaux.
502 à 1845 personnes l’auraient été d’après Wikipedia.

1000 morts environ représentent depuis 2002 le bilan des victimes en occident du terrorisme.
30 attentats islamiques environ ont eu lieu depuis 2014 en Europe.

20 000 000 de musulmans vivent dans l’Union Européenne.

3000 européens dont 700 français sont engagés sous la bannière de l’Etat Islamique en Irak et en Syrie.
1200 à 3000 djihadistes pourraient revenir en Europe.
200 seraient déjà revenus en France.
150 enfants de parents français, nés sur place, vivent sur place.
1000 français dans l’hexagone manifestent leur envie de partir rejoindre l’EI.

150 000 personnes réclamaient à Barcelone en début d’année davantage de migrants.
2000 manifestants se plaignaient il y a quelques semaines à Barcelone de l’afflux excessif de touristes.

2 000 000 au minimum de migrants sont entrés en Europe depuis 2014.

Pour résumer, les occidentaux sont allés tuer beaucoup d’arabes qui ne leur avaient rien fait. Les arabes entre eux se tuent allègrement mais font beaucoup, beaucoup moins de morts que quand s’interposent les occidentaux. Officiellement, si peu de musulmans sont concernés par le terrorisme en Europe qu’on ne comprend pas comment celui-ci n’est pas éradiqué! L’afflux de réfugiés augmente le risque d’attentat puisque ceux-ci sont de plus en plus fréquents. Les citoyens européens semblent d’accord pour mourir sans combattre.

L’afflux migratoire et le terrorisme sont une conséquence de la politique des dirigeants occidentaux. De là à penser qu’il s’agit d’une volonté orwellienne de ces mêmes dirigeants de fabriquer de toute pièce un ennemi, il n’y a qu’un pas.

Frédéric Le Quer