Des chaines à défaire

Par Mercredi 2 juillet 2014 Permalink 15

 

Paris, le 2 juillet 2014

Les quelques lecteurs d’hier ont certainement compris l’objectif révolutionnaire de notre démarche.
Révolutionnaire car fondamentalement dans la réaction.
Réaction à l’encontre de dirigeants qui abandonnent dans l’allégresse leur pouvoir à des institutions européennes dont le déficit démocratique vient encore une fois d’être démontré aux dernières élections et dont les officiels continuent sous nos yeux ulcérés de se coopter aménageant ainsi une caste de privilégiés assez éloignée du peuple pour ne pas avoir à supporter son exaspération.
Réaction à l’encontre d’un gouvernement dont, par exemple, l’une des dernières initiatives en date dans une pulsion patriotique à contre temps a consisté à soutenir une banque, parce que soi-disant française et on se demande bien ce que ça veut dire quand on parle de finance, à soutenir une banque donc qui magouillait avec des dictateurs abandonnant leur peuple à la famine, l’esclavage et la mort.
Réaction face au chambardement sociologique qui amène à sacrifier mille ans d’histoire de France sur l’autel d’une mondialisation pervertie car laissant en fait les migrants dans le déracinement et la misère tout en déboussolant les autochtones pour mieux aboutir à une dictature à l’échelle occidentale.
Réaction aussi face à cette volonté de fabriquer un homme moderne sorti de toutes contingences culturelles dans l’ignorance de son passé afin d’aisément lui faire accepter les ignominies à venir.
Dénoncer l’infamie qui se trame, relier les événements passés à notre présent pour s’inscrire dans une continuité qui nous est maintenant refusée, comprendre les intérêts économiques en jeu qui financiarisent tout pour mieux rendre apatrides des sommes monstrueuses sont les défis à aborder pour combattre un monde dont les inégalités s’accroissent grâce à la paix sociale fragile mais maintenue par des allocations de survie distribuées sous la contrainte par des politiciens prudents et apeurés.

Frédéric Le Quer