David Danger (1788-1856)

Par Dimanche 10 avril 2016 Permalink 1

Les expositions concernant l’artiste David Danger sont fréquentes comme celles de la Bibliothèque Nationale de France en 2012 ou du Louvre en 2013. Ses médaillons en particulier ont été largement diffusés.

Né à Anger, c’est à l’âge de 19 ans que Pierre-Jean David suit des cours d’anatomie à Paris. Concernant les beaux arts, il a pour maître son homonyme, le peintre Jacques-Louis David. Grand prix de Rome en 1812, sa carrière est brillante quelque soit les formats qu’il décide de travailler allant des monuments aux médaillons en passant par les statues en pied et les bustes. Le fronton du Panthéon est son oeuvre la plus connue. Homme de son siècle, il aime à célébrer l’histoire de France et les grands hommes. Grand artiste intègre, il est aussi un républicain engagé maire du XIe arrondissement de Paris et député du Maine et Loire. Notons ici pour l’anecdote que son fronton du Panthéon a résisté aux fourches caudines du censeur Adolphe Thiers mais qu’en contre partie celui-ci refusa de l’inaugurer!

Pour ses sculptures tout commence par le dessin. 3900 sont répertoriés au musée d’Anger. Ses nombreuses recherches préparatoires permettent d’exprimer le maximum d’intensité dramatique (voir image ci-dessous). Le style de ses dessins académiques ne variera pas tout au long de sa carrière. « Certaines lignes prennent tout à coup une physionomie, elles revêtent un sens et une forme » dixit Danger.SAM_1185

Concernant ses médaillons, le musée du Louvre explique qu' »il esquissait tout d’abord les personnages à la cire sur des ardoises. C’est ensuite à partir d’un modèle en plâtre que ses bronzes étaient fondus au sable. Il représenta surtout ses contemporains et réalisa quelques portraits historiques. » A ce propos signalons un exemplaire du médaillon en bronze représentant Napoléon Bonaparte vendu chez Christie’s en 2010 1250€ (voir ci-dessous)!SAM_1184

Frédéric Le Quer

Ps: En une, St Just. Médaillon en bronze à patine brune.