Dar Al Islam appelle au meurtre

Par Mardi 8 décembre 2015 Permalink 4

Le magazine de l’Etat Islamique, intitulé Dar Al Islam, est accessible très aisément par internet. Si la lecture est consternante sur le fond où les arguments sont ceux d’un islam véhément, conquérant et intolérant, mâtiné de rhétorique antisémite de l’extrême droite européenne des années 30,  la forme est particulièrement soignée.

La revue numérique ouvre sur des photographies très bien cadrées mais toujours terrifiantes. Le rédacteur ne tourne pas autour du pot! Ensuite un sommaire prépare le lecteur à la violence des articles à venir et des interviews se voulant édifiants. Il faut avouer que lorsqu’on n’est pas un aficionados de la religion musulmane, l’ensemble est long et ennuyeux. On peut se plaire, pourtant, à lire au passage les expressions exotiques qui parsèment les phrases rappelant un peu les contes des mille et une nuits du genre « paix et bénédiction sur le prophète » ou « sur le messager d’Allah la prière et la paix », ou encore « Louange à Allah! » . Il y a partout ce genre d’exclamation curieuses et inimaginables dans un texte occidentale. L’orthographe et la syntaxe sont impeccables. La propagande est faite  par un ennemi intelligent.

Parce que d’ennemi, il est évidemment clairement question. Le sang versé par eux contre l’occident est qualifié de « licite » et à chaque instant la revue demande qu’il soit toujours plus répandu. Tout en méprisant ceux, non musulmans ou « pseudo musulmans », qui les lisent on a l’impression que le magazine s’adresse aussi à eux pour semer la terreur dans leurs rangs. Si on ajoute ces écrits aux actes abominables perpétrés, il serait normal que l’heure soit à une riposte sans concession quitte à être aveugle. Donald Trump, le candidat républicain le mieux placé pour les futures présidentielles, veut interdire toute immigration musulmane aux Etats Unis. Cette sortie évidemment critiquée par l’ensemble de la presse européenne, lui apportera des voix car l’angélisme n’est pas de mises dans la mentalité américaine et l’Europe ferait bien de s’en inspirer en stoppant ces flux continus de migrants. Ce que déclare Donald Trump se défend: tant qu’on ne sait pas avec exactitude qui pénètre dans son pays il faut le refouler.

L’occident est prévenu. L’Europe est prévenue. La France est prévenue. Si quelques injustices valent largement la sécurité des citoyens, les frontières doivent être fermées. Mais l’Union Européenne préfère voir les morts sur son sol se multiplier. Cet organisation devient une dangereuse 5e colonne. Dar Al Islam peut continuer sa propagande, le terrorisme a encore de beaux jours devant lui et le nombre des victimes civiles européennes va continuer à s’alourdir horriblement.

Frédéric Le Quer