Chômage et manipulation

Par Mardi 28 juillet 2015 Permalink 18

Les statistiques du chômage en France ne valent guère mieux qu’un sondage grec avant une élection! Leurs modes de calcul varient si souvent que l’écran de fumée ainsi créé empêche une véritable comparaison d’un mois à l’autre.

Les ténors du parti des républicains font entendre leur voix avec raison. Ces magouilles perpétuelles sont indécentes en semblant ne considérer importantes que les annonces et en niant l’aspect concret qui renvoie aux difficultés d’hommes et de femmes confrontés au licenciement. L’échec économique de la politique gouvernementale est pourtant tragique car il ne faut jamais oublier que pour obtenir de si médiocres résultats sur le front de l’emploi, il a fallu continuer à laisser filer la dette qui a cru de plus de cinquante milliards rien que pour le premier trimestre 2015. Cette désinvolture vis à vis des finances publiques pour n’obtenir absolument aucun résultat tangible est consternante.

Pourtant le syndicat CGT accuse la politique de rigueur menée par le gouvernement d’aboutir à l’accroissement continuel du chômage. Mais en fait, l’absence réelle de choix clairs de la part du gouvernement aboutit à l’enlisement du pays. A force de ménager la chèvre et le chou, la France est passée à côté de la légère reprise mondiale et va aborder la nouvelle crise qui se profile par la Chine de la pire des manières, sans réformes structurelles et avec une situation totalement dégradée sur le front de l’emploi.

Pendant ce temps le président de la république, tout monopolisé par son histoire personnelle, ne cesse de parler de sa prochaine candidature qu’il conditionne à la baisse du chômage, l’année prochaine maintenant… De manipulations en manipulations, il est à parier que des chiffres de moins en moins pertinents finiront par montrer ce qu’il souhaite alors que la croissance en 2016 s’annonce déjà beaucoup moins bonne que prévue!

Frédéric Le Quer