Manipulation sondagière rectifiée par la DCRI

Par Jeudi 13 avril 2017 Permalink 3

Les médias s'affolent à propos des derniers sondages montrant un fléchissement de leur favori Emmanuel Macron. Leur tentative de manipulation de l'électorat est au bord de l'échec. Le demi point qu'il perd n'est apparemment pas vraiment inquiétant sauf à ne pas croire sincèrement en les chiffres officiels d'instituts rémunérés seulement 7000 € par enquêtes faites à la va vite qui servent à leur image pour obtenir des contrats bien plus sérieux et bancable. Sur leur fiabilité, la Commission des Sondages vient d'ailleurs d'émettre cet avertissement: "(...)la commission des sondages constate la multiplication d’enquêtes réalisées auprès d’internautes dont les résultats, présentés comme résultant de sondages, sont accessibles en ligne. Les personnes qui répondent librement aux questions posées ne constituent pas des échantillons représentatifs et les résultats de ces enquêtes ne constituent pas des sondages au sens de la loi." Mais ce n'est pas tout. Concernant par exemple le dernier sondage Elabe BFM L'Express, la marge d'erreur acceptée est pour un candidat à 15 % de 2,2 % en plus ou en moins, soit 4,4 %, pour un candidat à 20 % de 2,5 % en plus ou en moins, soit 5 %, pour un candidat à 25 % à 2,7 % en ...

Emmanuel Macron, président!?

Par Mercredi 12 avril 2017 Permalink 3

Le déni des réalités de la part des électeurs est-il aussi grand que la campagne électorale présidentielle le laisse supposer? À dix jours du premier tour, Emmanuel Macron reste le favori des sondages pour être le futur chef d'état. Est-ce une technique de persuasion menée à fond ou est-ce ce que veulent vraiment les français? Les perspectives de croissance de l'économie française viennent d'être revues à la baisse pour le premier trimestre 2017 par la banque de France. Le PIB progresserait éventuellement de 0,3 % au lieu des 0,4 % escomptés précédemment. A comparer avec les 0,7 % du T 1 2016: Plus ça va, pire c'est! Et en plus on bénéficie de l'argent distribué sans compter par la BCE pour reculer une nouvelle crise après les élections. Emmanuel Macron, ministre de l'économie du gouvernement Valls doit être tenu responsable de ce pitoyable résultat. Ses réformes n'ont rien apporté de bon. Son passage à Bercy est un cuisant échec. Personne n'en parle. Les médias à sa botte se taisent. Tout est fait pour faire croire que les électeurs se contenteraient de la continuation de la politique économique actuelle. Sur le plan de la sécurité intérieure, les résultats sont tout aussi catastrophiques. ...

Vel d’Hiv

Par Mardi 11 avril 2017 Permalink 3

Marine Le Pen est attaquée non pas pour avoir minimisé l'horreur de la rafle du Vel d'Hiv mais pour avoir dit que ce n'était pas la France qui était en cause. Le parti socialiste représenté dans la présidentielle par Macron et Hamon en profite pour jouer les oies blanches alors que son gouvernement vend la France à l'islam! Fillon et Mélenchon se délectent de la bourde. Cette approche de la candidate rend pourtant ainsi indirectement hommage aux gaullistes de Londres, aux résistants français de l'intérieur, aux anonymes français qui par leur courage ont aidé des juifs ou ont contré des nazis, à tous les français qui n'ont pas baissé la tête pendant l'occupation. Des fonctionnaires salauds ou simplement lâches ne font pas la France. Ils existent d'ailleurs toujours. Ce sont ces mêmes fonctionnaires qui, récemment dans un train, se sont barricadés et ont abandonné les passagers à leur bourreau terroriste islamiste. Le déshonneur d'une corporation n'est pas le déshonneur de la France. Mais quand on s'appelle Le Pen, il y a des questions qu'il est stupide d'aborder. Les nombreuses assertions honteuses émises par le père disqualifient la fille. Son refus de l'invasion de la France par l'islam est pourtant garant de ...

Mandat impératif

Par Lundi 10 avril 2017 Permalink 1

Le mandat impératif qui paralyse, par définition, les initiatives des élus pourrait être la solution aux mensonges qui ne cessent d'être distillés par l'oligarchie. La campagne électorale française continue pendant que Trump cherche à obtenir les faveurs de ceux contre qui il a été élu. Pour que les anti systèmes aient l'adoubement du système, ils doivent donner des gages, ils doivent se renier. C'est ce que vient de faire le président américain en ripostant à une soi-disant attaque au gaz sarin qui n'en était pas une. Demain, il s'en prendra directement aux russes ou aux chinois pour prouver on ne sait quoi. Trump a pourtant été élu pour l'inverse, pour que la politique se recentre sur le peuple américain, ses besoins. Les suicides des gens en milieu de vie (45-55 ans) ne cessent de progresser chez les blancs non hispaniques. Il n'est pas question ici de populisme mais du profond mal-être de ceux qui ont fait de leur pays le premier au monde. Les images venus du moyen orient auxquelles pourtant plus personne ne croit tant elles sont bidonnées, ne justifient pas la nouvelle priorité du nouvel élu. Parce que ce sont les masses qui font la victoire lors d'un suffrage ...

Attentat terroriste en Suède

Par Samedi 8 avril 2017 Permalink 5

Le 19 février 2017, soit il y a quelques semaines, Donald Trump parlait en ces termes de la Suède: « Voici le principe de base : nous devons garder notre pays sûr. Vous regardez ce qui se passe en Allemagne, vous regardez ce qui s’est passé hier soir en Suède" (reportage Fox news). "La Suède… Qui aurait pu le croire ? La Suède ! Ils ont accepté un très grand nombre et ils ont eu des problèmes comme ils n’avaient jamais imaginé en avoir. Vous regardez ce qui se passe à Bruxelles, vous regardez ce qui est en train de se passer dans le monde entier… Jetez un œil à Nice. Regardez Paris. Nous avons autorisé des milliers et des milliers de personnes dans nos pays et il n’y avait aucun moyen d’examiner ces gens. Il n’y avait aucun document, il n’y avait rien. Donc, nous allons garder notre pays sûr. » (traduction Breizh-info). Le président des Etats Unis a aussi tweeté après cette intervention controversée: "Les médias BIDONS veulent nous faire croire que l'immigration à grande échelle fonctionne bien en Suède. NON!" Le site internet "lesobservateurs.ch" décrivait à la même période: "Dans la banlieue immigrée de Rinkeby à ...

Trump surprend. Macron sans surprise

Par Vendredi 7 avril 2017 Permalink 5

Deux choses ce matin: la surprenante intervention de Donald Trump en Syrie et l'émission d'hier soir sur France 2 consacrée à Emmanuel Macron. Donald Trump justifie l'attaque américaine par son émotion éprouvée à la vue des enfants gazés par le bombardement décidé par Bachar el Assad. C'est un cœur tendre Donald... Il reste néanmoins la question de savoir pourquoi, alors qu'il finissait par obtenir quelques lettres de noblesse sur la scène internationale, le président syrien organise une telle tuerie contraire aux lois de la guerre en vigueur. Quel avantage en tire-t-il? A priori aucun. Et Poutine? Pas plus alors qu'il persiste à le soutenir. Mais l'occident en revanche est regonflé à bloc. Tout ça sent fort la manipulation pour amener un coup d'état en Syrie et le remplacement d'un chiite par un sunnite. Prochaine étape après l'événement, le massacre des chiites! Mais Moscou se cabre. Et si la prochaine étape était une guerre américano-russe. La gigantesque dette mondiale l'expliquerait à elle seule... Hier soir Emmanuel Macron s'est révélé tel qu'il apparaît depuis le début de cette campagne. Reconnaissons que les journalistes, à part Léa Salamé qui d'habitude aime à jouer les furies et qui là mît la pédale douce, les journalistes ...

L’ élection sera serrée

Par Mercredi 5 avril 2017 Permalink 6

L'honnêteté intellectuelle qui représente une notion correspondant à l'inverse précis des sondages BFM Elabe, force à constater que François Fillon s'est montré le plus présidentiable lors du débat pour l'élection à venir. Pédagogue et posé, il déroula ses arguments pro européens de manière cohérente et n'apparut pas ébranlé par les attaques sur son manque de probité, qui lui furent adressées. En le regardant, les réserves de voix dont il bénéficierait, sont vraisemblables. Quand l'électeur seul dans l'isoloir devra choisir, son nom ne sera pas rejeté malgré l'homme qu'il est. À l'autre bout du spectre, le vide de Macron s'est encore révélé. Bien sûr, il nous vanta l'€ son seul positionnement mais à part ça... Un exemple concernant ses propositions: le candidat veut dès l'été les réformes importantes, ensuite les réformes structurantes avant une phase d'observation. De quelles réformes parle-t-il? on ne sait pas. Que veut dire "structurantes" dans son esprit puisque a priori c'est pour lui un cran en dessous d'important? Que compte-t-il observer? Macron est décidément le grand dissimulateur de cette campagne et quand c'est flou... Les deux trotskistes ont joué leur air avec intelligence en donnant des exemples qui devaient parler à beaucoup de salariés. Bonne soirée pour Poutou et ...

Présidentielle: les duels se précisent

Par Mardi 4 avril 2017 Permalink 3

Les sondeurs proposent actuellement trois duels pour la présidentielle en fonction des intentions de vote. -Emmanuel Macron contre Marine Le Pen. -François Fillon contre Jean-Luc Mélenchon. -Benoit Hamon contre Nicolas Dupont-Aignan. Pour faire simple, la première colonne est celle des mondialistes, la seconde des souverainistes. On reconnait les premiers en constatant que Macron, Fillon et Hamon sont, tous les trois, allés faire allégeance à l'Allemagne. A chaque fois un certain ridicule a émaillé le voyage car cette dépendance voulue à ce grand pays est proprement scandaleuse. D'ailleurs cette mystique du couple franco-allemand n'est bonne qu'en France. Elle avait certes un sens avant la réunification, quand la capitale germanique était Bonn. L'Allemagne réunifiée se tourne maintenant vers sa zone d'influence historique. Les leaders français (Maron, Fillon, Hamon) qui n'ont pas compris ce changement géo-politique s'enlisent dans des déclarations qui placent la France sous tutelle. Macron, Fillon, Hamon croient se donner une stature internationale de cette manière. Ils ont surtout l'air de "petits télégraphistes"! La seconde colonne croit en l'indépendance de la France. Tous les trois aiment à citer De ...

Le Maître et Marine

Par Lundi 3 avril 2017 Permalink 3

La dernière idée en date des faiseurs d'opinion de la présidentielle française est de positionner Emmanuel Macron comme le seul rempart véritablement efficient à Marine Le Pen. L'important est de rendre le candidat des élites autoproclamées incontournable. C'est lui ou Le Pen, c'est lui ou le chaos! Une fois la thèse posée, les instituts de sondages infligent leur propagande faite de pourcentages biaisés allant dans le même sens. Il s'agit de corroborer le paradigme "scientifiquement" (tu parles!) pour influencer les électeurs: Fillon risque de se faire battre au deuxième tour par la candidate et les autres n'en parlons pas! Seul le héros de la nomenclature est capable véritablement de faire mordre la poussière à celle qui représente le "grand danger" de cette élection. Emmanuel Macron lui gagnera automatiquement s'il est finaliste. Nos caciques trouvent rassurant de voir le successeur de François Hollande être à la tête de la France pendant 5 ans, 5 années à avoir une politique médiocre remettant l'avenir de la population dans les mains des allemands, la souveraineté du pays dans celles de Bruxelles et de Washington. Rien ne changera alors pour eux. Pour nous non plus! Les électeurs veulent-ils le statu quo? C'est la question qu'ils doivent se poser ...

Le vin du Gard, un bon exemple

Par Vendredi 31 mars 2017 Permalink 4

Les viticulteurs du Gard sont étranglés par le vin venant de l'Union Européenne et en particulier d'Espagne. Mais leur révolte tombe mal! A l'heure où la nomenclature attend l'élection d'un président pro européen, ces agriculteurs viennent troubler le silence qui règne au cours de cette campagne électorale sur la question de l'assujettissement des français à des règles qui les désavantagent gravement. La population serait donc prête à voter en faveur de la mondialisation, de la perte de souveraineté, de la soumission à Angela Merkel. Macron est le garant de notre servitude. Si les français veulent garder leur Union Européenne et leur €, il faut qu'ils comprennent que la règle sociale est celle du plus petit dénominateur commun. Si les viticulteurs espagnoles n'ont besoin pour vivre que de 400 € par mois, nos viticulteurs français devront se contenter de la même chose voire moins pour être concurrentiels. Peu importe que leur vin soit bon (et il l'est maintenant!), il faut qu'il soit moins cher. C'est la loi du libre échange, d'un monde sans frontière, de la compétition économique. Qu'il nous coûte cher cet € soi-disant plébiscité par la population! Qu'il nous coûte cher ce libre échange qui jette les citoyens qui travaillent ...