L’Amérique malheureuse

Par Jeudi 17 août 2017 Permalink 3

Trump constate actuellement la crispation entre deux Amériques. Il la constate sans chercher à l'atténuer. Normal, son élection en est une résultante. Le parti démocrate devient le parti de l'establishment, de la bien pensance, des GAFAM, (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft), de l'utralibéralisme mondialisé. C'est un créneau qu'aiment aussi les "barons" républicains. Toute la classe politique (en mettant à part Bernie Sanders) est à l'unisson pour soutenir les gagnants de la globalisation. Les yeux rivés sur les statistiques économiques de la Fed, ce petit monde washingtonien nie les difficultés de l'Amérique profonde, pire la stigmatise. Leur chanson a le même air que chez nous. L'antiracisme, la solidarité, le vivre-ensemble sont d'autant plus loués qu'ils sont là pour faire taire les mécontentements, inhibés les pauvres. Culpabiliser ceux qui ne cessent de se pousser, leur donner mauvaise conscience, est le jeu dangereux engagé par les profiteurs d'un pays de plus en plus fondamentalement inégalitaire. "Les petits blancs déclassés", pour reprendre la terminologie des riches en France, se voient rejeter par les démocrates et les républicains. Ils ont voté Trump, ovni incontrôlé du parti républicain. Mais les laisser-pour-compte de la mondialisation sont nombreux, terriblement nombreux. C'est toujours la crise de 2007 que la Fed fait ...

Tunisie et lutte contre les discriminations

Par Mercredi 16 août 2017 Permalink 1

Pour le monde musulman, la Tunisie est un pays en pointe pour l'égalité homme femme. Le 13 août dernier était la journée des droits de la femme, anniversaire d'un texte de lois appelé "code du statut personnel" dont le décret a été promulgué en 1956 qui régit les rapports homme-femme. A cette occasion, le président Béji Caïd Essebsi après avoir fait voter le mois dernier une loi contre les violences faites aux femmes, a souhaité établir l’égalité successorale et permettre le mariage entre une Tunisienne et un non musulman. Si la question du mariage "mixte" devrait se régler vu qu'un tunisien peut parfaitement épouser une non musulmane, celle concernant le droit successoral est plus épineuse. Actuellement une femme peut hériter d'une part équivalente aux héritiers mâles que s'ils sont tous d'accord. Sinon le coran s'applique: Coran (4:11) - (Au sujet de l'héritage) " Dieu vous prescrit d’attribuer au garçon une part égale à celle de deux filles." Les sondages montrent que la population tunisienne est en majorité hostile à revenir sur cette discrimination. L'argument principal des plus conservateurs est le risque d'exciter les terroristes! Les islamistes sont néanmoins taclés par les féministes qui répliquent: « Ceux qui font valoir que le ...

USA: les blancs choisissent mal leur ennemi

Par Lundi 14 août 2017 Permalink 1

Dans un pays qui s'est construit sur le génocide des tribus indiennes d'Amérique du nord, le coup de balancier des années Obama était trop fort. Les blancs ne se sentent dorénavant guère mieux lotis que les noirs. C'est assez normal; il n'y a pas de raison pour qu'ils le soient. Mais il est évident que cela passe mal quand les Etats-Unis continuent d'être meurtris par une crise économique qui n'en finit pas, qui voient les foyers s'appauvrir pendant que les milliardaires ne cessent de s'enrichir. Avec le regain de popularité des suprémacistes blancs, il s'agit de pauvres qui se battent entre eux. Il s'agit de blancs qui en veulent aux noirs pour une discrimination positive dont ils bénéficieraient. Il s'agit de blancs qui attendent impatiemment la construction totémique d'un mur les séparant du Mexique. Il s'agit de blancs qui font deux boulots en même temps pour arriver difficilement à finir le mois. Il s'agit de blancs qui s'endettent pour manger. Il s'agit de blancs qui prennent dix jours de congés par an. Il s'agit de blancs qui ont renoncé à construire un foyer, à vivre une vie de famille. Il s'agit de blancs qui ne croient plus au rêve américain. ...

Opération sentinelle

Par Jeudi 10 août 2017 Permalink 1

Quand on les croisait au début dans les petites rues parisiennes, deux marchant sur un trottoir et deux autres allant dans le même sens sur le trottoir d'en face, en tenue de combat, le pistolet mitrailleur en bandoulière, les militaires de l'opération sentinelle créaient indéniablement un climat anxiogène. Il n'est pas question de leur reprocher; ce sont des soldats. Avec le temps, les citadins s'y sont habitués. Plus ou moins pressé, le badaud les bousculerait presque en se faufilant vers ses occupations. Ils font maintenant partie des meubles, comme une colonne Morris, une bouche de métro, un arrêt de bus! La question reste de savoir s'ils sont utiles à contrer le terrorisme islamiste ou au moins à rassurer les citoyens. La deuxième interrogation est bien sûr en trop. Le citoyen ne sera réellement rassurer que si le terrorisme s'arrête. Mais dans notre société du mensonge, les faits n'ont aujourd'hui pas d'importance et seule compte la perception que l'on en a. La mission des militaires de l'opération sentinelle n'est pas plus rassurante que ça. Elle est capée par son manque de résultat. Pire tout le monde s'accorde à dire que ces jeunes sont devenus une cible au lieu d'être une menace envers ...

Point de crispation en Corée-du-Nord

Par Mercredi 9 août 2017 Permalink 1

Alors que notre civilisation s'éteint doucement avec un horizon de trois à quatre générations avant sa chute finale, le facétieux Kim Jong-un, dictateur de la Corée-du-Nord, cherche à précipiter le mouvement. Il semble avoir assez bien cerné le caractère du président américain et multiplie pour l'exciter les provocations verbales en menaçant les Etats-Unis de leur faire par exemple "payer un millier de fois le prix de leurs crimes". Donald Trump, plus orgueilleux que jamais, au lieu de calmer le jeu, s'énerve et prévient qu'il faut s'attendre "à un feu et à une fureur que le monde n’a jamais vus jusqu’à présent"! Devant si peu de sang-froid, l'Inde, la Russie et la Chine déclarent ensemble fin juillet qu' "en tant que pays avec une influence internationale grandissante, ils peuvent apporter une importante contribution à la paix, à la sécurité et à la stabilité mondiales." Il s'agit là des représentants de plusieurs milliards d'individus qui se proposent de se substituer aux américains comme gendarme du monde. Ce n'est pas rien dans notre village planétaire! Après d'âpres négociations, le conseil de sécurité de l'ONU vient de voter à l'unanimité, i. e. avec la Russie et la Chine, des sanctions économiques contre la Corée-du-Nord. Si ...

Vive les algériennes!

Par Mardi 8 août 2017 Permalink 1

Alors que la France vit, cet été, au rythme des provocations foulardesques, nikabesques, hidjabesques, sur ses plages, avec des déambulations au bord de l'eau de fantômes accompagnés d'au moins deux hommes et d'un enfant, l'Algérie cherche à vivre à l'heure du bikini. Le port du foulard n'étant rien d'autre qu'un signe de soumission à l'homme, quelques milliers d'algériennes tentent de se libérer du joug masculin et n'y vont pas de main morte en se risquant au maillot de bain deux pièces. Cette révolte fait suite à la volonté apparue au mois de mars dernier, de députés algériens de pénaliser les femmes qui s'habillent de façon provocante. Cela avait commencé avec l'intention louable du parlement de punir la violence faite aux femmes et de mettre un terme au harcèlement dans la rue justifié soi-disant par leur tenue et leur comportement sans pudeur. Les débats dévièrent si bien que les algériennes y furent culpabilisées sans vergogne et très bibliquement accusées de tous les péchés. Ces hommes sont horrifiés par un jean trop moulant, une jupe un peu courte, terrifiés quand une jolie fille met en valeur sa beauté. Il semblerait que ces individus effarouchés soient incapables de se maîtriser à la vue du ...

La popularité de Trump et Macron est semblable

Par Vendredi 4 août 2017 Permalink 1

Un point commun apparaît nettement entre Donald Trump et Emmanuel Macron: leur cote de popularité. Les tout derniers sondages montrent l'américain à 37% et le français, d'après Yougov, à 36%. Une divergence ressort néanmoins. Trump aurait, d'après les analystes, touché le fond; il serait dans le dur de l'électorat républicain. Pour Macron, une baisse continuelle vers d'insondables abîmes est largement envisageable. Trump a été élu par réaction contre le politiquement correct. Mais la doxa washingtonienne semble la plus forte et le président se retrouve impuissant. Rien ne change concrètement pour des américains dépités. Macron est le summum du politiquement correct. Il a été élu par flemme, renoncement à se battre, à prendre des risques. Les tenants du "faute de grive on mange du merle" l'ont amené au pouvoir. Election par défaut. Pour booster sa côte de popularité, Trump va devoir construire son mur à la frontière mexicaine et probablement déclarer une guerre contre un petit pays soutenu un peu par les russes et les chinois mais pas suffisamment pour que ça se transforme en conflit mondial, du moins tant que l'économie ne sombre pas complètement. Son staff cherche actuellement la cible la plus judicieuse... Les informations pointant tantôt la Corée du nord, ...

Yes, la meuf est dead!

Par Jeudi 3 août 2017 Permalink 1

5 mots: un article et un verbe en français, 2 mots en anglais, un mot en verlan C'est vrai qu'on en a fait des tonnes sur la mort de Simone Veil. L'autre Simone avec un W, la philosophe qui a étudié la condition ouvrière en donnant de sa personne mériterait certainement plus le Panthéon. La modernité de cette juive alsacienne qui connut la faim, la fatigue, les rebuffades, l'oppression au travail, l'angoisse du chômage restera, alors que l'autre avec un simple V sera assez vite oubliée. Une fois qu'on a dit ça, il n'en reste pas moins que Simone Veil n'est évidemment pas une simple "meuf"! La rabaisser ainsi montre deux choses de la part de Sibeth Ndiaye, conseillère presse de Macron. D'abord un désintérêt total vis à vis de l'histoire contemporaine française. Ensuite ce relent d'antisémitisme qu'on trouve dans toutes les banlieues d'immigration africaine au sens large, continental du mot. Sibeth Ndiaye, issue par sa famille des classes dirigeantes du Sénégal, n'est pas le produit d'une intégration réussie mais celui de la mondialisation heureuse entre gens d'une même classe sociale. Pas de success story mais juste le passage des arcanes du gouvernement sénégalais à celles du gouvernement français. La fille de riche, ...

Big brother is watching you

Par Mercredi 2 août 2017 Permalink 1

Après les expérimentations en Suède et en Belgique, une entreprise de l'état américain du Wisconsin souhaite implanter une puce électronique dans le corps de ses salariés aux motifs "louables" qu'ils oublient trop souvent leur badge qui sert à ouvrir une porte, à utiliser la photocopieuse, à payer à la cafétéria, etc... et qu'en cas d'accident, leurs données personnelles seraient immédiatement accessibles par les secouristes (vue cette seconde raison officielle, les entrées de secouristes dans une start up pour sauver un travailleur malade doivent être assez fréquents???). L'homme augmenté que le transhumanisme imagine voir plus loin et dans le noir, ne pas connaitre la fatigue, vieillir moins vite, ne pas se briser le col du fémur en glissant sur une plaque de verglas ou encore ne pas risquer de développer une maladie neuro-dégénérative, commence par un employé modèle. On est juste ici dans la rationalisation du monde du travail et le souci d'efficacité. Ces évolutions techniques ont moins à voir avec des capacités mentales et physiques démultipliées qu'avec un nouvel avatar du fordisme, un modèle d'organisation et de développement d'entreprise mis au point par ce brave Henri Ford qui affichait par admiration une photo d'Hitler dans son bureau! Le travailleur vaudra bientôt ...

Venezuela

Par Mardi 1 août 2017 Permalink 4

Pauvre Venezuela! Si loin de dieu et si proche des Etats-Unis! Avec la crise actuelle nous voilà revenus 50 ans en arrière. L'Amérique latine continue d'être le théâtre d'un antagonisme fondamental entre, d'un côté la tutelle américaine, les grandes firmes multinationales s'exprimant par le soutien à des régimes appelés dorénavant "démocratiques" bien que guère enclins à l'alternance politique et de l'autre des mouvements d'émancipation sociale systématiquement qualifiés de dictature pour les discréditer vis à vis de l'opinion internationale. L'Amérique latine se doit d'imiter le modèle occidental sinon c'est l'isolement économique. Hugo Chavez puis Nicolás Maduro entendent infléchir un monde dans lequel règne le mépris de classe et l'exclusion sociale en dénonçant le néolibéralisme. Ils sont très vite traités d'incompétents d'autant plus facilement que tout est fait pour leur mettre des bâtons dans les roues. La faillite du système qu'ils essaient de mettre en place, est soigneusement organisée. Les banquiers, le monde de la finance internationale sait très bien faire! Résultat ils ne parviennent ni à réduire sensiblement la pauvreté ni à éliminer la malnutrition. Néanmoins, il n'est jamais rappelé que les programmes sociaux successifs lancés par leurs gouvernements, malgré la gabegie, la corruption et le clientélisme, ont quand même redistribué ...