La loi travail comme dans du beurre?

Par Samedi 2 septembre 2017 Permalink 1

Quelques cris d’orfraies pour le principe, mais les petits pas de la loi travail allant vers plus de précarités ne soulèvent pas les foules pour le moment. Les entreprises du cac 40 réalisent des profits de 50,2 milliards soit plus de 26% de hausse par rapport à l'année dernière. Mais personne ne met rien en rapport et ces résultats n'empêchent pas les multinationales qui ont été sauvées directement ou indirectement par l'état il y a même pas 10 ans, de mettre la pression sur la population avec l'aide du gouvernement. Par dessus le marché, pas question pour les gros actionnaires de faire des efforts puisqu'ils vont être exonérés d'impôt sur leur patrimoine. C'est donc aux "gens", comme dirait Mélenchon, de se serrer la ceinture. La propagande médiatique est soulagée. Si les journalistes depuis les élections avaient repris un peu de liberté de parole en se gaussant, par exemple, de la côte de popularité d'Emmanuel Macron, ils sont tous, ces derniers jours, rentrés dans le rang derrière le gouvernement pour dégonfler une rentrée sociale éventuellement tumultueuse. Les enquêtes d'opinion se multiplient pour dire que les français sont satisfaits des ordonnances. Comme si nos concitoyens avaient compris quoique ce fût à ce texte ...

L’attentat des ramblas et les médias

Par Vendredi 18 août 2017 Permalink 1

Le drame des ramblas met en exergue l'attitude des médias vis à vis des attentats islamistes. Alors que les chaines d'info en continu se multiplient comme des petits pains, celles-ci ont renoncé à relater les faits pour se concentrer immédiatement sur l'analyse. Une bombe, un véhicule fou, et arrivent sur le champ deux ou trois débateurs professionnels spécialistes de l'entre-soi dissertant sur le terrorisme. Certains parviennent même à évoquer la bande à Bonnot ou le nihilisme russe... Sinon, il y a toujours un musulman de service pour nous montrer que les arabes ne sont pas tous comme ça, pour que le téléspectateur ne mette pas tout le monde dans le même panier. Bref, un bavardage sans fin se substitue donc au choc des images, au choc des faits. Car les faits sont têtus et ils dérangent la bien pensance dans un pays où la communauté musulmane est la plus importante d'Europe. Alors qu'hier la planète entière comptabilisait le nombre de morts et de blessés, nos chaines peu enclines à se démarquer du pouvoir où qu'il soit, relayaient l'information officielle d'un mort et quelques blessés. Et ils sont restés sur ce mensonge le plus longtemps possible jusqu'à ce qu'il ne soit plus ...

Mélenchon, Ruffin, le drapeau européen

Par Jeudi 22 juin 2017 Permalink 4

Si le "C'est nous qu'on va gagner" de Ruffin crié devant le palais Bourbon, slogan qui rabaisse, slogan qui moque, slogan qui renvoie le peuple à son ignorance ou à sa bêtise, ne choque pas Mélenchon, en revanche le drapeau européen avec son cercle d'étoiles le heurte. Sa vue en entrant à l'assemblée nationale lui a fait dire: "Ce truc n'est pas constitutionnel", "C'est pas la vierge Marie ici!". Le film de Ruffin d'où le slogan vient, montrait des petites gens acculées par la vie et leur licenciement du groupe LVMH monter une entourloupe imaginée entièrement par le réalisateur pour faire chanter la multinationale. C'était parfois drôle, un peu long aussi. Entre Ruffin et ses "clients", on avait l'impression d'un deal moderne, win-win: lui les sortait de la merde en faisant de leur histoire glauque un film long métrage, eux se laissaient manipuler et mentaient effrontément sous la férule du deus ex machina. Il n'y avait pas de moral. C'était même assez triste avec l'impression souvent que Ruffin profitait des marionnettes qu'étaient ces gens simples et ignares... Mais le film a plu. Ruffin est devenu quelqu'un. Ses acteurs sont restés personne... Peut-être que Ruffin défendra dorénavant les pauvres au sein du ...

Trump surprend. Macron sans surprise

Par Vendredi 7 avril 2017 Permalink 5

Deux choses ce matin: la surprenante intervention de Donald Trump en Syrie et l'émission d'hier soir sur France 2 consacrée à Emmanuel Macron. Donald Trump justifie l'attaque américaine par son émotion éprouvée à la vue des enfants gazés par le bombardement décidé par Bachar el Assad. C'est un cœur tendre Donald... Il reste néanmoins la question de savoir pourquoi, alors qu'il finissait par obtenir quelques lettres de noblesse sur la scène internationale, le président syrien organise une telle tuerie contraire aux lois de la guerre en vigueur. Quel avantage en tire-t-il? A priori aucun. Et Poutine? Pas plus alors qu'il persiste à le soutenir. Mais l'occident en revanche est regonflé à bloc. Tout ça sent fort la manipulation pour amener un coup d'état en Syrie et le remplacement d'un chiite par un sunnite. Prochaine étape après l'événement, le massacre des chiites! Mais Moscou se cabre. Et si la prochaine étape était une guerre américano-russe. La gigantesque dette mondiale l'expliquerait à elle seule... Hier soir Emmanuel Macron s'est révélé tel qu'il apparaît depuis le début de cette campagne. Reconnaissons que les journalistes, à part Léa Salamé qui d'habitude aime à jouer les furies et qui là mît la pédale douce, les journalistes ...

Jean-Jacques Bourdin bâché par Marine Le Pen

Par Jeudi 23 mars 2017 Permalink 3

Ce matin, Marine Le Pen était l'invitée d'une interview avec le journaliste Jean-Jacques Bourdin diffusée sur RMC et BFM. Une passe d'armes intéressante les mit aux prises concernant l'engagement politique en faveur d'Emmanuel Macron de ces chaines de radio et télévision et par extension il fut mentionné l'engagement du journal Le Monde ayant renoncé à tout souci d'objectivité. Marine Le Pen explique d'abord les liens qui unissent Patrick Drahi et Emmanuel Macron remontant au moment où celui-ci collaborateur de François Hollande intervient en faveur du groupe de l'homme d'affaire. Ceux-ci démontrent d'après elle le traitement de faveur qui est fait, et dont chacun se rend compte, à son concurrent pendant cette campagne présidentielle. Elle persiste en signalant qu'Emmanuel Macron sorti de nulle part, bénéficie d'une publicité illégitime (on pense ici à des gens comme François Asselineau qui malgré un discours bien plus profond ne passe jamais à la télé!). Et en effet, Macron est une création dont l'idée géniale (il faut hélas le reconnaître!) vient de capitaines d'industrie français et dont la mise en musique est faite par des gens comme Bourdin. Marine Le Pen n'hésite alors pas à dire que M. Bourdin reçoit ses ordres par téléphone de M. Drahi ...

Le point sur la campagne électorale

Il devient de plus en plus difficile de soutenir François Fillon dans cette campagne électorale. Que deviendrait son programme s'il était élu? Le peuple ne peut faire confiance à ce menteur impénitent. En février, au plus fort de la tourmente du PenelopeGate, l'élu républicain continuait ses magouilles avec des complets-vestons à des prix délirants qui lui étaient offerts par un bon ami pensant certainement que les électeurs regardaient la coupe de son costume avant d'écouter ce qu'il avait à dire. Non seulement les observateurs devraient lui reprocher ses détournements constants des règles dans le sens de ses intérêts personnels, mais les mêmes devraient aussi s’inquiéter à propos de son manque de lucidité. Ce type est dingo! Complètement à coté de la plaque! En pleine folie des grandeurs! Tout son comportement dévoile l'individu sans scrupule qui croit pouvoir en faire à sa guise. Au peuple, le bâton, les difficultés, la misère. A lui le luxe et les trésors d'une vie facile. Son programme ne pouvait être porté que par un honnête homme. L'escroc patibulaire qu'il est devenu aux yeux de tous le rend inapte à la fonction présidentielle. Plus le premier tour approche moins son projet apparaît applicable tant il soulèvera de ...

Immigration/France/Présidentielle

Par Dimanche 12 mars 2017 Permalink 1

Je reposte ce texte dont la problématique pourtant prégnante est totalement ignorée par les candidats à la présidentielle: Dans la nov’langue, la crise identitaire ou encore la crise de l’immigration sont des expressions bannies. La crise sociale est seule à pouvoir être mentionnée. Elle garde un coté lutte des classes tolérable; et depuis l’écroulement de l’idéologie marxiste, ce genre de problématique ne tire pas à conséquence! En revanche la crise identitaire ou de l’immigration a elle un coté conflictuel à la Charles Martel complètement proscrit par la bien pensance médiatique. Pourtant le développement libre de la population immigrée par l’afflux constant de gens venus du continent africain tend à rendre les ressources françaises nettement insuffisantes pour faire face à cette augmentation de bouches à nourrir, de malades à soigner, d’enfants à élever. Le Danemark a décidé pour sa part de ne plus subvenir aux besoins sociaux et médicaux avant plusieurs années d’implantation de cette population. Pays souverain, le royaume protège ses ressortissants d’un risque économique et social qui rapidement les dépasserait s’il ne prenait garde et il préfère prendre soin de sa population plutôt que de celle de pays lointains. La France n’est plus vraiment un pays souverain. Les dirigeants ne voient pas ...

Présidentielle 2017

Par Lundi 30 janvier 2017 Permalink 3

La présidentielle 2017 se décante et s'obscurcit. Les candidats sont là mais nul ne peut prédire ceux qui iront jusqu'au scrutin. Cette inconnue vient du refus de recomposer le clivage politique de droite/gauche en souverainiste/mondialiste. Le dernier en date Benoit Hamon est un spécimen intéressant. Son programme n'est possible que dans le cadre d'une France souveraine. Les déficits records qu'il propose dans un monde où le travail disparaît, ne seront jamais possibles dans le cadre de l'Union Européenne dirigée par l'Allemagne. Le revenu universel restera illusoire tant que la France ne contrôlera pas ses frontières puisqu'il constitue un appel d'air formidable à tous les miséreux d'Afrique, du proche orient, d'extrême orient, d'Amérique du sud, enfin des cinq continents. Malgré tout, ce candidat qui n'est pas à une incohérence près, ce candidat démagogue au plus haut point puisqu'il sait qu'il ne sera jamais élu, ne remet en cause ni l'Union Européenne, ni l'€. Ce mondialiste est un escroc intellectuel. Avec moins de panache, il ressemble à Mélenchon. Des gauchistes perdus dans la mondialisation, idiots utiles aux puissances de l'argent que l'on retrouve à Davos par exemple, alibis à un monde voulu unipolaire et anti démocratique puisqu'ils n'existent que pour alimenter un clivage ...

La social-démocratie est d’extrême droite

Par Jeudi 5 janvier 2017 Permalink 4

Le premier ministre slovaque Robert Fico vient de demander "aux dirigeants de l’Union européenne d’arrêter les aventures comme les référendums britannique et italien qui constituent une menace pour l’UE.» Ce dirigeant est un social démocrate. Est-ce que la social-démocratie est un mouvement d'extrême droite? Si l'extrême droite comme il est communément admis se situe au delà de la droite démocratique, un appel pour faire taire les citoyens ne peut être que suspect. Dorénavant la tendance se situant résolument en faveur d'un despotisme qui se croit éclairé, les dirigeants européens prônent à l'unanimité un recul drastique du suffrage universel. Qu'est-ce qui les sépare alors de mouvements totalitaires qui pour la plupart sont arrivés au pouvoir grâce à des élections démocratiques et s'y sont maintenus en abolissant celles-ci? Nos dirigeants européens menés par Bruxelles et son Eurogroupe, institution tout ce qu'il y a de plus antidémocratique, essayent de discréditer la voix du peuple, d'en faire un totalitarisme alors que par définition elle est tout le contraire. François Hollande qui se déclare lui-même social démocrate représente un bel exemple de cette peur du peuple. Il se sait impopulaire au point de ne pas se représenter, mais se maintient au pouvoir jusqu'à la dernière seconde. Alors ...

Déboulonnement des élites

Par Vendredi 16 décembre 2016 Permalink 1

L'année venant de s'écouler a vu le déboulonnement par ordre chronologique de Cameron (dirigeant de la 5e puissance économique mondiale), de Roussef (destituée de la direction du Brésil, 9e puissance économique mondiale), de Clinton (promise à la tête de la première puissance économique mondiale), de Renzi (dirigeant de la 8e puissance économique mondiale), de Hollande (renonçant à briguer dans quelques mois la tête de la 6e puissance économique mondiale), de Park Geun-hye (vraisemblablement bientôt destituée de la direction de la Corée du Sud, 11e puissance économique mondiale). Quelle hécatombe! 2016 restera dans les annales. Mais ces élites et ceux qui les soutiennent semblent avoir du mal à comprendre le message ou alors elles sont incapables de redresser une situation trop tragique. Sur le plan économique dans l'Union Européenne, Mario Draghi à la manœuvre abandonne toute idée de tapering, i.e. de resserrement monétaire. L'argent va continuer de couler à flot pour donner à travers les cours de bourse l'illusion d'une bonne santé économique et surtout éviter de gigantesques faillites ou dépressions de pays à bout de souffle. Aux Etats Unis, Wall Street, déconnecté de la vraie vie, au lieu d'éclairer, jette une grande ombre sur l'économie américaine. La politique de grands travaux voulue ...