Bernard Cazeneuve est une baudruche

Par Vendredi 25 mars 2016 Permalink 4

Le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve s’est fendu, à pas d’heure, d’une intervention radiotélévisée. Les forces policières, on ne sait pas très bien lesquels puisque 22 services du ministère s’occupe de la lutte contre le terrorisme (là-bas, c’est l’armée mexicaine!!!), enfin, ces forces ont réussi en se rendant à Argenteuil, ville où, à part dans l’hyper centre, aucun képi n’aurait l’idée saugrenue de se promener en temps normal, donc, à Argenteuil, ils ont réussi l’exploit de capturer 1 individu. Bravo, félicitations, remarquable!

Ne trouver qu’un malfaisant à Argenteuil relève du défi! Globalement, les flics auraient pu arrêter la moitié de la ville. Tous auraient eu quelque chose à se reprocher. Zone de non droit par excellence, tous les trafics possibles et imaginables y sont répertoriés. A la nuit tombée,  le visage pâle a, comme le piéton sur une autoroute, une espérance de vie très limitée. Mais, chez les Cazeneuve, l’important est de faire semblant, l’important est de passer en boucle sur BFM! Alors le seul type qui n’a pas été prévenu un quart d’heure à l’avance de l’arrivée de la police, sans doute était-il trop défoncé, s’est fait pincé.

Un terroriste de la pire espèce, nous indique-t-on. Peut-être, mais on sent plutôt à plein nez le coup de com de la pire espèce! Et c’est tragique! La lutte contre le terrorisme est certainement l’action la plus sérieuse à mener par l’état. Je sais, les beaux esprits pensent qu’on en fait trop sur le sujet pour masquer les vrais difficultés, celles relevant exclusivement du domaine économique. Ils ont évidemment tort. Le terrorisme nous amène vers un changement de société radical. Il nous entraînera, ce n’est pas douteux, à la guerre civile. L’état est loin d’en faire assez et son « pasdamalgame » est mortifère.

Bernard Cazeneuve brasse du vent, comme à l’accoutumée. Alors qu’au Maroc, les enquêteurs ont trouvé de quoi fabriquer une « bombe sale », i.e. composée de clous infectés de bactéries et de virus mêlés à l’explosif, alors que Londres craint une attaque radioactive imminente en Europe, les services du ministre de l’intérieur ne trouvent à arrêter qu’un individu quand ils se rendent en force à Argenteuil! Certes il était en possession d’un explosif. Mais en allant dans les sous-sol des immeubles, il est à parier que c’est un véritable arsenal qui eut été découvert. Manifestement, malgré les centaines de morts et de blessés de l’année dernière nous ne sommes toujours pas prêts.

Frédéric Le Quer