Article 49-3

Par Mercredi 11 mai 2016 Permalink 4

A la radio, ce matin sur France Culture, la personne qui interrogeait Bruno Lemaire, l’invité, commença en lui demandant s’il voterait la loi El Khomri. Pourtant, depuis hier matin avec 4news sur twitter, dans la journée sinon, tout le monde sait que personne n’aura à voter pour ou contre cette loi. C’est le principe même de l’article 49-3: faire en sorte que les députés doivent trouver une majorité sur un tout autre texte ce qui reviendra ainsi à censurer le gouvernement.

Bruno Lemaire n’a pas relevé et on est parti sur le laïus convenu d’un député de l’opposition LR. D’une certaine façon, ceci est prendre les gens pour des idiots en considérant qu’ils n’ont pas besoin de comprendre la constitution et que d’autres personnes éclairées sont là pour s’occuper d’eux. Même sur une radio plutôt haut de gamme, l’approximation, le laisser-aller règnent avec le plus grand mépris des auditeurs. C’est une petite chose évidemment mais elle dénote le comportement de gens voulant rester entre eux grâce au maintien dans l’ignorance de la population.

Les français sont révoltés contre la manière dont ils sont gouvernés. Tous ont bien compris que faciliter les licenciements, dans le carcan sociologique hexagonal, n’aboutirait pas à faire entrer sur le marché du travail ceux qui en sont exclus. Au contraire, ceux qui seront ainsi licenciés rejoindront les bataillons des précaires avec stages de formation et petits boulots. La compétitivité dans la mondialisation voulue par la nomenclature est à ce prix. Et puis, il y a pire: Comment ce gouvernement sans base électorale peut-il encore s’arroger le droit de faire des réformes? C’est un déni de démocratie dont sont complices tous les élus. Ce sont tous fondamentalement des conservateurs qui n’ont qu’un but: garder égoïstement leur place le plus longtemps possible! L’accord avec des dirigeants qui auraient dû exploser en plein vol depuis des mois, voire des années est patent. Opposition et majorité parlementaires ne veulent surtout pas de changement. Il en va de leur pognon!

Donc alors que l’on coule, ils continuent à  se servir grassement sur le dos de l’état illusionnant les gogos que nous sommes, avec des querelles de bac à sable! 49-3 maintenant, 49-3 à l’automne, le gouvernement et les députés joueront la montre, comme on dit en sport, jusqu’au printemps 2017, alimentant des divergences pour faire patienter les français… Des français qui seront surement encore trop cons pour tous les virer dans un an!

Frédéric Le Quer