L’argent les rend fous

Par Mardi 4 novembre 2014 Permalink 46

L’impression est de plus en plus forte que l’unique objectif des gens au pouvoir est d’accumuler  mois après mois toujours plus d’argent, aussi vite que possible, pour ne rien avoir à regretter en partant, après avoir laissé un pays exsangue, meurtri, déboussolé. Chacun se sert, chacun profite, chacun cache son argent pour ne pas payer d’impôt. Et puis les mêmes prônent à la population, des efforts, de la solidarité, de l’abnégation.

Au niveau où la France est arrivée parler de tartuferie est un euphémisme. Quelques exemples savoureux de l’actualité récente sont véritablement indignes voire crapuleux.

L’ancien ministre de l’économie demande une bourse de l’état pour s’offrir des cours d’économie après avoir été limogé! Peut-être comprendra-t-il que la création de monnaie sans création de richesse revient à terme à faire de la monnaie de singe et l’expliquera-t-il à ses collègues… En tout cas s’il revient un jour, mais n’en doutons pas, Wolfgang Schäuble ou Jens Weidmann pourront se réjouir de ses progrès!

C’est au ministère de la Culture que l’on trouve le conseiller le mieux payé avec 13 744 € par mois et on se demande bien pour quel résultat! L’abandon dans lequel sont les églises, leurs tableaux du XVIIe, du XVIIIe ou du XIXe siècle laissés dans l’humidité, des parties hautes des édifices en voie d’écroulement protégées par des filets, les travaux au Louvre qui n’en finissent pas, ou  les atteintes au patrimoine classé à travers la France avec des constructions anciennes dénaturées ou démolies, des perspectives sabotées par des éoliennes, grandes pourvoyeuses de fonds pour nos élus, laissent un sentiment d’écœurement devant un tel laisser-aller. Mais heureusement, le festival de Cannes très prisé par les équipes de ce ministère est suivi de près; si à la culture on se tape un peu de l’art baroque, du rocaille ou du romantisme, en revanche, le septième art et sa jet set sont un must absolument incontournable!

Le fameux député Carrez en délicatesse avec le fisc s’est pris les pieds dans le tapis avec une sombre histoire de SCI! Ce monsieur se pose pourtant en arbitre des élégances budgétaires depuis des années et connait très bien le marché immobilier pour avoir fait voter, entre autre, une loi sur la superficie des appartements toujours en vigueur! Soixante de ses collègues sont aussi d’après « Le canard enchainé » en cours de redressement fiscal. D’ici peu le toujours député Thévenou passera pour un martyr avec sa névrose administrative!

Tout ce petit monde ne connait pas la crise et a semble-t-il, pour objectif de s’en mettre plein les poches! A l’aulne de leur comportement on comprend mieux la déclaration du président PS du Tarn qui cyniquement déplorait la mort d’un jeune homme en utilisant les mots de sa classe, celle du pognon, du profit, de l’égoïsme, comme je le cite, « stupide et bête de mourir pour des idées! » De l’argent, du flouze, des pépettes, des gros sous, d’accord mais des idées, quand même…

Frédéric Le Quer

46