Antisémitisme, une norme bien vue

Par Mercredi 14 juin 2017 Permalink 2

La chaîne de télévision Arte a refusé de diffuser un reportage concernant l’antisémitisme dans les banlieues et par voie de conséquence l’antisémitisme des intellectuels de gauche aimant à soutenir une population d’immigration musulmane avec d’autant plus d’acharnement qu’ils ne la connaissent pas! (info Causeur relayée par civilwarineurope.com venant de l’Observatoire des Journalistes et de l’Information Médiatique). L’émission était celle de 2 journalistes allemands avec la caution intellectuelle d’un psychologue d’origine arabe pour rassurer les patrons de la chaîne. Cette garantie d’objectivité et de compétence n’a pas suffi.

Arte, tous ses confrères suivent de près, est emblématique du rejet de la réalité qui hante les rédactions françaises et pour une bonne part européennes contrôlées par des hauts fonctionnaires et des capitaines d’industrie. Le souci d’informer honnêtement n’a absolument pas sa place. Il faut que ce qui est dit à l’antenne serve à ce qu’une élite mondialisée souhaite inculquer à la population. Par exemple, le mur du silence qui est fait actuellement sur l’illégal boycott des médicaments israéliens est dans cette veine. Tous les pharmaciens qui travaillent en banlieue le savent mais rien n’est fait par l’état pour faire respecter la loi et lever le boycott. On pense à la chanson de Georges Brassens « parce que c’était à un allemand qu’on devait le médicament il rendit comme il put son âme… » Là c’est parce que c’était à un juif! Un juif, on peut bien le boycotter, c’est même un devoir. Les « élites » françaises ne disent mot et donc consentent. Autre exemple, une vieille juive peut bien être massacrée au cri d’Allah Ouakbar, pas grave si personne ne le dénonce, l’horreur n’a jamais existé! Qu’une partie de la population s’en prennent aux juifs n’a aucune importance. On commémore à tout va la fin des horreurs nazis, c’est bien suffisant. Si en plus on doit soutenir une petite population de quelques centaines de milliers de personnes en France contre des millions, cela devient contre-productif comme on dit maintenant.

L’attitude des dirigeants actuels et des grands entrepreneurs est répugnante. Soit pour être élus, soit pour le fric, ils préfèrent nier l’antisémitisme de plus en plus insoutenable qui devient une norme française et par la même le favoriser, l’encourager. Le pire est que des journalistes juifs ou des grands entrepreneurs juifs s’associent à la curée en niant l’évidence et jouent les kapos. Honte à eux!

Frédéric Le Quer