Alternance politique

Par Vendredi 28 avril 2017 Permalink 4

L’évocation sans fin des soutiens d’Emmanuel Macron est révélatrice de l’entre-soi qui règne au sein de l’oligarchie française. Juppé, Jospin, Raffarin, Villepin, Fillon, Ayrault, Valls, Cazeneuve, tous, premiers ministres de l’alternance comme ils aimaient à faire croire, n’ont qu’un candidat, Macron. Derrière ces gens, tout un monde de pistons, de passe droit, d’avantages divers se décline en descendant la hiérarchie. Ils se tiennent par la barbichette. Des élus comme Estrosi que Marine Le Pen a fait longuement siffler hier à Nice, représentent la caricature des hommes politiques français. Les chaines d’information privées ou d’état, c’est pareil les dirigeants doivent les mêmes services aux mêmes décideurs, paient leur dette à un système qui leur permet d’émettre et qui permet aux salariés de père en fils de gagner leur vie. Plus question de cette déontologie dont nos médias aiment se gargariser; tout doit continuer comme avant avec les mêmes. On se sert les coudes, on pensera à ce dont on a l’air plus tard. Il faut rabâcher la consigne de voter Macron sur tous les tons pour soi, ses enfants, son pognon.

La personne de Marine Le pen n’est pas une question d’idée politique. On se demande sérieusement à qui elle peut faire peur surtout si on croit ses adversaires selon qui la mondialisation et l’Europe sont irréversibles. Soit elles sont irréversibles et rien n’est possible donc pourquoi s’en faire, soit les choses peuvent encore changer… En plus, elle édulcore son projet pour apaiser et promet des référendums sur tous les sujets! On est on ne peut plus loin du fascisme! Le véritable problème se situe au niveau des carrières individuelles. Les « pas ça, pas ça, pas ça! » tout excités cachent chez tous un « qu’est-ce qu’on va devenir? » bien matérialiste!

Depuis 1981, l’alternance n’a été qu’une vaste blague. Elle avait duré deux ans. Que nous avait-on dit déjà à l’époque sur l’effondrement qui en découlerait! Un autre type d’alternance est aujourd’hui envisageable, mais elle est bien plus compliquée depuis que la pensée est minutieusement contrôlée.

Frédéric Le Quer

PS: En une slogan de citoyens congolais réclamant l’alternance