Alain Juppé, porté vers l’Elysée

Par Samedi 15 octobre 2016 Permalink 3

Tenons-nous le pour dit! Alain Juppé a gagné le débat des primaires. Aux Etats Unis c’est pareil: Hillary Clinton gagne chaque débat des présidentielles. Les sondages d’opinion ne sont là que pour corroborer le choix des caciques. Il s’agit d’expliquer aux gens qui est le meilleur et de leur faire croire qu’ils l’ont trouvé par eux-mêmes.

Plus c’est gros, plus ça passe. A peine nos sept candidats avaient fini de parler qu’immédiatement les instituts sondagiers appartenant aux multinationales se dépêchaient de fournir des chiffres sortis de leur chapeau expliquant que le téléspectateur avait trouvé Alain Juppé au-dessus du lot. Quelle belle cohésion que notre société française. Le peuple et leurs « élites » pensent pareil: L’identité heureuse doit aboutir à l’élection heureuse du « meilleur d’entre nous ».

La magouille se met en marche. Le rouleau compresseur médiatique ne lâche pas l’affaire. Le bourrage de crâne va durer jusqu’au printemps. N’est-ce pas qu’Alain Juppé plait aux français? Et puis, il est intelligent Alain Juppé! Il n’est pas non plus clivant, Alain Juppé! Il aime tout le monde, Alain Juppé. Pour lui, l’islam n’est pas un problème. La dislocation de la nation n’existe pas. Et il s’entend si bien avec les syndicats (On peut y aller les français ont la mémoire courte!). Décidément Alain Juppé réunit l’ensemble des citoyens.

Evidemment tout le monde ne gobe pas leurs conneries. Mais la propagande a prouvé dans le passé son efficacité. Dorénavant, soi-disant en démocratie, il convient d’être subtil. La jouer Pravda ne marcherait pas. L’important est donc de faire croire que l’opinion part d’en bas, n’est surtout pas dictée par en haut ce qui la discréditerait! Alors on se gargarise de chiffres bidons en les parant de la vérité vraie. Alain Juppé doit gagner car son programme satisfait les dirigeants économiques. Mais l’important est de simuler un mouvement populaire en faveur de sa candidature. Rien de tel que des enquêtes dithyrambiques pour accréditer la marche glorieuse d’Alain Juppé vers l’Elysée.

L’adhésion des électeurs se fabrique à travers les émissions de télévision. Il devient subversif de ne pas être en accord avec la doxa journalistique puisqu’elle reflète si bien l’avis des français, chiffres à l’appui! Alain Juppé est donc inexorablement entraîné vers la fonction suprême. On se demande vraiment pourquoi aller voter. Ah! Mais si… Le Brexit, ils l’ont pris en pleine poire!

Frédéric Le Quer