Ajout à l’article « Nicolas Poussin, l’intello »

Par Dimanche 6 décembre 2015 Permalink 1

Le tableau, intitulé « L’orage » de Nicolas Poussin, peint en 1651, en une, est l’une des dernières voire la dernière acquisition picturale en date de 1975 par les musées nationaux. C’est le musée des beaux arts de Rouen qui détient cette toile de 99 cm x 132 cm. François Bergot, en tant que directeur des musées de Rouen en 1980 écrit:

 » (…) Mais là où le motif de l’orage risquait de rester un prétexte à description d’accidents pittoresques, Poussin intègre cette réflexion sur la Nature, source de terreur ou de sérénité, à la méditation spirituelle, qu’il poursuit contamment dans la peinture d’histoire. (…) Comparables à l’effet des passions, ces déchainements subits des forces obscures de la nature auxquels, jusque dans les lieux les plus civilisés, l’homme est confronté, marquent la condition précaire de celui-ci.

« Le sens intellectuel des tempêtes sera repris par Poussin, une seconde fois au cours de la même année dans le paysage avec Pyrame et Thisbé qu’il peignit pour un de ses amis romains. A la fin de sa vie l’objet final de la méditation de Poussin s’exprimera dans « l’hiver ou le déluge », qui appartient au quatuor des saisons commandé par le duc de Richelieu, aujourd’hui au Louvre » .

Frédéric Le Quer