Porcelaine Yuan

Par Dimanche 19 février 2017 Permalink 1

La porcelaine bleu-blanc d'époque Yuan, dynastie mongole qui dirigea l'empire entre 1260 et 1368, figure parmi les objets d'art chinois les plus convoités par les collectionneurs qui dépensent pour elle parfois des millions d'euros. En effet le développement de ces pièces est à son paroxysme à cette époque suite à l'influence des potiers persans. Ensuite les potiers chinois atteignent de leur côté, une maîtrise totale dans l'utilisation du bleu de cobalt. En retour les marchands arabes diffuse leur production au moyen-orient pour les sultans ottomans et les princes persans. La mondialisation bat son plein! La Gazette Drouot nous décrit la technique utilisée en ces termes: "Sur un corps blanc à base d'engobe kaolinique" (le kaolin est essentiel pour la porcelaine dure) "est déposé au pinceau, sans aucun repentir possible, un décor à base de cobalt, potasse, borax, mélasse de raisin et quartz en poudre. Il est ensuite recouvert et cuit à grand feu, à près de 1300 degrés, révélant des couleurs d'une brillance exceptionnelle". La mode pour ces pièces aux couleurs nettes et contrastées grâce au savoir-faire des céramistes est telle qu'elle en fait oublier les traditionnels céladons (porcelaines vertes). Sous les Ming, les mines de cobalt découvertes accentueront la diffusion ...

Lutrin

Par Samedi 18 février 2017 Permalink 1

S'il semble que les premiers lutrins remontent en France au VIIe siècle, les exemplaires du moyen âge, situés dans les églises, ont disparu suite aux exactions commises à la révolution où ceux en bois ont été brûlés et ceux en bronze ou en cuivre fondus. Les miniatures et les gravures anciennes donnent néanmoins quelques exemples démontrant leur riche ornementation. L'Angleterre a conservé en revanche de nombreux exemplaires anciens. Destinés à recevoir un livre comme le pupitre, le lutrin est avant tout fixe même si des portatifs ont été conçus par la suite. Le meuble que l'on retrouve dans les lieux de culte, fabriqué à l'origine pour eux, est adopté par toutes les religions. Le lutrin est souvent surmonté de l'aigle de St Jean sur lequel un livre ouvert est posé grâce aux ailes servant de support. "Dans l'iconographie religieuse, l'animal, symbole de la lutte du bien contre le mal, lit dans le cœur des hommes aussi clairement qu'il regarde le soleil en face", dixit Dimitri Joannidès, Gazette Drouot. Le lutrin aigle en une, en bois orné de niches, têtes d'angelot, enroulements, têtes de séraphin et spjinges, h. 192 cm, fin du XVIe siècle, fut prisé à Drouot le 5 décembre 2008 ...

« En marche » arrière toute!

Par Vendredi 17 février 2017 Permalink 1

Emmanuel Macron a une tête de faux témoins. Je sais, que le délit de "sale gueule" ne compte pas. Mais quand un comportement confirme le premier abord, on est en droit de rendre ses lettres de noblesse à l'art de la physionomonie tant chéri au XIXe siècle par des scientifiques comme Lavater, des écrivains comme Balzac, des sculpteurs comme David Danger (http://politiqart.com/david-danger-1788-1856/)... Macron avec son mouvement "En marche" se dit hors système. Il est malgré tout plus que probable que ses donateurs soient en plein dans le fameux système. Hamon le lui a demandé un jour, mais l'autre a trouvé la question démagogique et a refusé de répondre! Les racines de ce candidat non pas sorti de nulle par mais des cerveaux bouillonnants du patronat français, ont une sève qui diffuse du lobbying financier dissimulé derrière une image alternative. Plus c'est gros, plus ça passe! Seulement la défense d'intérêts privés finit par s'apercevoir lors d'une campagne aussi longue que la présidentielle. Lui et "En marche" n'ont aucune ossature, n'ont rien à dire sur rien. C'est d'ailleurs assez logique. La seule grande affaire d'un banquier c'est le fric. La seule grande affaire de Macron, c'est le libéralisme à toutes les sauces. Le libéralisme ...

Le pouvoir est à ramasser

Par Jeudi 16 février 2017 Permalink 2

Le pouvoir est en France à ramasser. Le premier qui saura se baisser, récupérera la mise comme lors des grands bouleversements de l'histoire. N'importe quel type entreprenant fera l'affaire. Peu de citoyens se lèveraient pour venir contester son coup d'état qui chasserait l'incompétent actuel de l'Elysée qu'aucun français n'a la moindre envie de soutenir. La France va mal, on ne peut plus mal. Des Macron ou Hamon sont en passe d'obtenir le Graal. Hamon et Mélenchon réunis ont plus d'intentions de vote que le parti communiste dans les années 60, 70! Macron ne cesse de pourfendre son pays qui d'après lui n'a pas de culture, qui aurait agi durant un siècle et demi en Algérie tel le régime nazi, qui doit s'excuser de tout et surtout d'exister. Et malgré cela au lieu d'être hué par des citoyens exaspérés, il caracole en tête des sondages pour être le futur président de la république. La France est à l'agonie. Les médias ne cesse d'étouffer les casseroles en se trompant de métier à vouloir être les gardiens de la stabilité du régime. Rétrospectivement effrayés de ce qu'ils ont osé faire à Fillon, ils se taisent sur le comportement honteux du porte parole de celui-ci, Solère ...

L’€, une peur contre une autre

Par Mercredi 15 février 2017 Permalink 1

Plus personne ne sait ce qu'est la monnaie. Les banquiers centraux en crée ex nihilo sans qu'il n'arrive rien apparemment. Ils maintiennent le système sur du vent. Dans la campagne présidentielle française, l'€ va néanmoins devenir le sujet principal, nécessaire à contrôler les masses. La monnaie unique qui, il y a à peine deux ans ne souffrait d'aucune contestation possible dans les média mainstream, n'était pour eux simplement pas un sujet, devient dorénavant leur clé de voûte. L'€ est d'après eux ce sur quoi est basée toute notre prospérité, comprenez la leur! L'€ c'est pour eux jusqu'où il ne faut pas aller trop loin... L'€ est leur casus belli, plus encore que l'immigration. L'€, c'est leur pognon, c'est notre problème. Il n'est pas question ici de revenir sur les travaux éminents de maints économistes qui démontrent l'incongruité de la monnaie unique. C'est l'aspect politique qui est en train de prendre un relief intéressant, d'autant plus intéressant que le problème est pris à l'envers! Donc Marine Le Pen puisque c'est d'elle qu'il s'agit, nous conduirait vers le chaos en voulant sortir de l'€. "Ne votez pas Marine Le Pen sous peine d'être ruinés!" est l'ultimatum bon teint émis par des pseudos intellectuels ...

Macron président?

Par Mardi 14 février 2017 Permalink 4

J'ai du mal à croire qu'Emmanuel Macron sera le futur président de la république française. Ce candidat a pour mentor François Hollande discrédité au dernier degré, incapable de se représenter sous peine de prendre une raclée. Il lui faudrait donc arriver à retrouver une virginité en faisant oublier ses engagements politiques pour obtenir plus de la moitié des suffrages. Certes, il rameute l'électorat des banlieues en allant se faire bien voir en Algérie. Mais ils sont beaucoup de candidats à draguer cet électorat qui vote peu, guère enclin à se convertir à la citoyenneté française, arc-bouté sur ses traditions portées en étendard, aux enfants élevés au biberon de l'antisémitisme aimant aussi à faire le coup de poing avec la police ou les pompiers! Mélenchon et Hamon s'attachent à défendre l'indéfendable sous prétexte d'humanisme, sous prétexte de soi-disant aider les plus faibles. Avec Macron dans la même optique, ils racolent, ils se prostituent et détruisent la nation en n'exigeant pas l'adoption par ces électeurs de la culture française. Alors Macron président? Il faudrait pour cela que l'électorat de Fillon se reporte en masse sur lui. Certes leurs programmes sont similaires, c'est avant tout une question de degré. Mais leurs électeurs ne le ...

L’affaire Théo et le drame migratoire

Par Lundi 13 février 2017 Permalink 3

L'affaire Théo prend des proportions insurrectionnelles. Les émeutes en région parisienne se multiplient. Clichy sous bois, Les Ulis, Drancy, Bobigny, Aulnays sous bois bien-sur, Argenteuil, Tremblay-en-France, Le Blanc-Mesnil, Stains, Neuilly-sur-Marne, Villeparisis, Chelles, Melun, Roissy en Brie, Bourron-Marlotte, aux Halles ou à Ménilmontant à Paris, Pierrefitte, Noisy-le-Grand... Comme on le constate ces troubles ne sont pas cantonnées à la Seine St Denis. Ils ne sont d'ailleurs pas limités à l’île de France. Nantes, Rennes, Bordeaux, Rouen, Toulouse, Marseille sont aussi victimes de ce mouvement de révolte. La police n'est pas soutenue ou est mal soutenue. Le président de la république se précipite et larmoie au chevet du voyou. On ne pouvait guère attendre quoique ce soit de plus intelligent de notre pitoyable dirigeant. Mais les syndicats de police ne sachant plus comment se positionner vis à vis de leurs fonctionnaires, pour faire oublier leur collusion avec le pouvoir, ne trouvent rien de mieux que de dire que "bamboula" est un petit mot gentil! Résultat, l'idiot qui a sorti cette bourde et qui devrait être mis à la porte séance tenante, bénéficie d'une protection policière à son domicile! Ces faits majeurs qui dénotent la dislocation de la société française ne peuvent être passés sous ...

Eugène Galien-Laloue (1854-1941)

Par Dimanche 12 février 2017 Permalink 1

Prévoyez de 10 000 à 20 000 € pour vous offrir une gouache d'Eugène Galien-Laloue! Du moins de celles qui plaisent, non pas d'une vue de village ou de campagne qu'il est possible de s'offrir pour 1 000 €, mais une représentation des années de la Belle Epoque à Paris, rive droite en général, des Grands Boulevards au Châtelet. La lumière de ses paysages citadins à la facture impressionniste varie subtilement en fonction des saisons. Il y a aussi les personnages pris sur le vif, dans l'instantanéité, traversant une rue devant un tramway, abrités sous un parapluie, en haut de forme pour les messieurs, en manteau long et chapeau pour les dames. Tout un monde revit à la vue des tableaux de Gallien-Laloue, jamais tristes mais exaltant la vie moderne due à l'industrialisation qui commence. Cet employé des Chemins de Fer qui trace dès 1874 le parcours des voies allant de la capitale vers la province se lie à un marchand de tableau qui l'oblige à passer par lui pour vendre ses œuvres. Si inconnu ce contrat lui est nécessaire, la notoriété grandissant le transforme en boulet. Alors le peintre signe pour éviter de donner une commission à l'intermédiaire avec de ...

Paul Follot (1877-1941)

Par Samedi 11 février 2017 Permalink 1

Paul Follot fait partie des maîtres de l'art déco des années 20. Élève d'Eugène Grasset, éminent représentant de l'art nouveau, il s'oppose d'abord à l'art en série et choisit d'emblée pour ces meubles des matériaux précieux et colorés, des bois rares laqués ou exotiques. Certaines de ses œuvres n'en sont pas moins éditées par l'atelier Pomone du Bon Marché qu'il dirige à partir de 1923. Si les motifs sculptés sont abondants les formes de ses réalisations sont calmes et inspirées du style Louis XVI. En 1931, Follot se remet à son compte et comme beaucoup de ses collègues travaille à la décoration raffinée des paquebots de l'époque. Avec de tels arguments à faire valoir, le décorateur ensemblier relativement peu fréquent en salles des ventes est cher. Le cabinet de travail ci-dessous, en acajou massif et placage de loupe de thuya, décor en marqueterie d'étain et de bois précieux, vers 1925, estampillé sur les sièges (à cette époque, jusqu'en 1930, les ébénistes estampillent leurs créations au fer comme au XVIIIe siècle), bureau 77 x 168 x 83 cm bibliothèque 176 x 220 x 40 cm guéridon 73 x 73 x 56 cm fut adjugé à Périgueux le 19 septembre 2010 chez Périgord ...

Décantation des élections présidentielles

Par Vendredi 10 février 2017 Permalink 1

Les forces en présence pour l'élection présidentielle apparaissent au travers des programmes des candidats. Trois blocs se distinguent. Un quatrième n'est pas sérieusement représenté et c'est dommage. Tout de suite l'option politique qu'aucun postulant de premier plan n'incarne vraiment. Les souverainistes soutenant une politique de l'offre comme Donald Trump par exemple, n'ont pas l'heur d'avoir de candidat capable de représenter sérieusement ce courant. Il y aura la candidature de témoignage de Dupont Aignan qu'il est probablement possible de rattacher à cette pensée même si ce dernier n'est pas très clair. Pourtant bien expliqué, les citoyens souhaitant une politique libérale favorisant les entreprises au sein d'un cadre national, dans un pays circonscrit à ses frontières et rejetant l'immigration massive sont surement nombreux. D'une certaine manière c'est le choix fait par les britanniques. Les mondialistes soutenant une politique de la demande, i.e. avec hausse des minima sociaux et du smic dans un pays sans frontière ouvert à toutes les migrations de populations sont représentés par Hamon et Mélenchon. A eux deux ils sembleraient faire un quart de l'électorat si on en croit les sondages. C'est beaucoup car s'ils s'entendaient l'un d'eux pourrait arriver malgré l'incohérence totale de leur projet au deuxième tour de l'élection ...